Les dévoreuses d'âmes de Nyaba Léon OUEDRAOGO

| No Comments
Sanou Dounko écrit:

Nyaba vernissage sm.jpgLe vendredi 19 février 2015, j'ai assisté au vernissage du livre Les dévoreuses d'âmes de Nyaba Léon OUEDRAOGO. Le centre culturel Georges Miliès a été choisi pour la dite activité. Les fans de la lectures et des images ne se sont pas fait raconter l'événement. Selon Nyaba, il a choisi ce thème pas pour dire que la sorcellerie existe ou n'existe pas. Pour lui, c'est une manière de partager la vie de cette partie de la société souvent abandonnée à propre sort pour des raisons diverses et compréhensives.  La plus part des dévoreuses d'âmes sont de vieilles femmes sans enfants qui sont accusées de sorcières. Une fois chassées du village, elles vivent dans des conditions très difficiles au regard de tout le monde. Elles sont craintes des causes qu'elles ne connaissent même pas. Nyaba nous a donné plus d'espoir sur le non-existence de cette pratique dans le monde surtout en Afrique.  

Another update from Ghana: A night visit to Gowrie-Kunkua library

| No Comments
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana, writes: - See more at: http://favl.org/blog/index.html#sthash.f7TJ8omi.dpuf


Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana, writes: - See more at: http://favl.org/blog/index.html#sthash.f7TJ8omi.dpuf
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana, writes: - See more at: http://favl.org/blog/index.html#sthash.f7TJ8omi.dpuf
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana, writes: - See more at: http://favl.org/blog/index.html#sthash.f7TJ8omi.dpuf
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana, writes:

On 17/02/15 I paid a visit to Gowrie Kunkua community library in the night to see how their performance was. 
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana
I got there at 8:25pm.  The library were almost full of both children and young adults studying seriously. The librarian told me the increase in the number of users was due to the ongoing mock examination of the Junior High pupils. I went round the tables to look at what each of them was studying.  Some them read social studies, mathematics, science and story stories books with titles, the Crocodile Bread book by Kathy Knowles, Fati and the Honey Tree, My Big Alphabet book, the Strange Bird and many others. Indeed their night session of learning has more patronage than that of the day time. I sought from them why they did not patronize the library during the day time like that of the night time? Some of them particularly the female answered and said after their normal school classes, they have extra classes in addition and by the time they get to their house they normally help their mothers in supper preparation, that is why the day time patronage is not always as that of the night session.

I thanked them for their suggestions and contributions towards the increase in frequentation, and that they should always patronize the library all times. I assured them that FAVL/CESRUD is ready to do anything that will make learning very interesting and also increase patronage in the libraries. I ended by asking them to once again adhere to the rules in the library hence doing that will help the librarian to properly discharge her duties well. I left for home at 10:00pm in the night. 

Update from Ghana libraries

| No Comments
Ayantoya Paul A., FAVL/CESRUD Coordinator in Ghana, writes:

sherigu.jpgreading knowles book.jpgOn 11th February 2015, the Sumbrungu librarian was able to make it to work after days of his stomach problems. The library was full with children from St. Charles Lwanga and Kulbia primary. Some read stories books, and others were busy trying to fix puzzles. The librarian was assisting some of them in locating stories books of their interest. It was interesting watching them trying to fix the puzzles, the attendance was very good. 

On that same 11th February 2015, I visited Sherigu community library for monitoring during the day time. Attached are photos of children learning at the Sherigu library with their librarian which I took with the librarians phone. The library was full of children from St. Peter and Paul primary, some of them were busy doing their English exercise, and others were busy reading the children stories books, the librarian was also at post at the time I got there. On 12th February 2015, I visited the Gowrie Kunkua library for monitoring also at the day time. The librarian was at post at my time of arrival there. The library was with few children and only two adults who were busy reading. The librarian explained most of the users have gone to a funeral ground that they were performing in the community, but she was optimistic that they will come during the night session. I took their statistic book and have a look at their previous day's attendance; it was encouraging especially the night's session. I encourage the few of them that were there to try to share with their fellow colleagues the things they usually learn or read at the library and encourage them to also come to the library and learn same for themselves.   

In all, the performance of Friends of African Village Libraries in Bolgatanga-Ghana for the second week of February has been encouraging and good.
From San Jose State University School of Information:

Please join us next Wednesday, 18 February, for our second Colloquium for the 2015 Spring term.

Establishing Public and Community Libraries in Rural Africa: A New Movement with New Challenges

A new social movement has emerged to establish and operate public and community libraries in Africa.  Challenges abound.  For example, it is unclear how rural libraries without electricity should adapt to the fast-growing possibility of e-readers.  Currently, low cost e-readers have more books stored on one device than many small rural libraries have on all of their bookshelves.  Another example: much of the funds and manpower for the promotion of libraries is coming from donors and international non-profit organizations.  Can a reading culture be promoted effectively "from the outside"?  How long might it take for a local reading ecosystem to secure local public funding?  These are some questions addressed in the context of experiences of Friends of African Village Libraries (www.favl.org).

Our speaker will be: Michael Kevane

Associate Professor of Economics

Santa Clara University and

Founder and Director, Friends of African Village Libraries (FAVL)

Wednesday, 18 February 2015 from 12:00 to 1:00 pm, PT.

Online via Blackboard Collaborate

https://sas.elluminate.com/d.jnlp?sid=2011274&password=D.2BFC3850BCA6A11656FB5FB20CDAB5
Open to the public - no password needed
Sanou Dounko, FAVL national representative in Burkina Faso, was down in Tuy province and visited some of the libraries. He also stopped by the Centre Multimedia in Hounde (CMH) funded by a grant from Rotary International, where we publish microbooks with local themes and stories which are very relevant for local readers. He was very impressed by the CMH's latest publicationVie dans la Termitière (Life in a Termite Mound) a story of the popular uprising of October 2014 in Burkina Faso that ousted the dictator Blaise Compaoré.

Dounko au CMH.jpg

Les Frasques d'Ebinto sur les planches

| No Comments
Jacques écrit:

Le Goethe institut de Ouagadougou, Centre culturel Allemand, a vibré dans la soirée du jeudi 5 février dernier, au rythme du jazz et du théâtre. Le célèbre roman Les frasques d'Ebinto de Amadou KONE était à l'honneur. Une mise en scène de la compagnie le Ruminant sur fond sonore. C'est l'histoire d'un jeune garçon, Ebinto, qui voit son rêve se briser après une aventure avec une jeune fille très douce qu'il croit ne pas aimer. Obligé d'abandonner ses études pour s'occuper d'une famille qu'il n'avait pas prévu si tôt, Ebinto se transforme en une espèce de monstre.

Le public venu nombreux a revisité l'œuvre pendant environ deux heures d'horloge. Etaient présent lors de ce spectacle, deux bibliothécaires de FAVL: celui de Bougounam et de  Ouargaye qui ont fait le déplacement afin de s'inspirer de cette représentation théâtrale. Ils pourront à leurs tours dans leurs bibliothèques respectives organiser de telles activités avec les élèves autour du livre.

Le Goethe Institut lance ainsi une série d'activités avec au programme une œuvre africaine par mois. Pour le mois de mars ce sera "Parachutage" du feu Journaliste Norbert ZONGO  qui sera mis en scène. Chapeau à la Compagnie le Ruminant pour cette initiative en collaboration avec  le Goethe Institut.

Thumbnail image for Roman A koné.jpgThumbnail image for Goethe institut 2.jpgThumbnail image for Goethe institut 1.jpg

Visit with Gowrie Kunkua library committee and village elders

| No Comments
Ayantoya Paul Ayutoliya, the newly appointed FAVL/CESRUD library coordinator visited Gowrie Kunkua this week.  The chairman of Gowrie Kunkua library committee Mr. Donatus Adua introduced Paul to the village chief and his elders.  Paul explained that the purpose of his meeting with them was to introduce himself to the committee and the community as their new coordinator, find out how things are going on in their library and what measures they have put in place as a community to ensure the sustenance of the library, and to also reiterate the mission of FAVL which is every child and adult should have the opportunity to pick up a book and read. 

Paul writes:

One of the elders stood up and thanked me on behalf of the chief and his other elders for coming and thanked FAVL also for bringing one of the libraries to their community. He said there are other communities that are seriously looking for such opportunity but could not get, so if they have gotten such a privilege they are so thankful, and as elders of the community with their chief we are ready to render any support that will help advanced learning in their community.  The chairman once again thanked me for coming, and assured me that they will do all that they can to ensure that everything is works well. I thanked them also and asked that, they assist the librarian in the discharged of her duties.
In attendance in addition to Donatus and the chief and his elders were Apila Jennifer, librarian, Atiah Donald committee member, and Adongo Richard.

FAVL-Burkina a participé à un atelier organisé par le Catholic Relief Service à Kaya du 29 au 30 janvier. Toutes les parties prenantes au projet Béoogo Biiga II ont pris part. Il faut noter également la participation de Mme le Gouverneur du Centre Nord qui a officialisé l'ouverture de l'atelier. Durant les deux jours de travaux, le CRS a présenté les objectifs de Béoogo Biiga II.  A savoir les attentes des bailleurs, leurs exigences, les résultats attendus et la bonne gestion des fonds alloués. Cet atelier a permis également aux autres parties prenantes et les autorités de s'informer sur FAVL qui est la nouvelle partie prenante.   FAVL débutera ses activités sur le terrain à partir du mois de février.

favl a kaya 2 small.jpgfavl a kaya small.jpg

ISO: Les élèves apprennent à faire les livres photos

| No Comments
Djibril écrit

Les élèves de l'Ecole Internationale de Ouagadougou (ISO) ont suivi un exposé sur les livres photos, ce jeudi 29 janvier. Cinq élèves ont pris part à cette séance d'exposé. Ils ont suivi avec intérêt laiso prise de photo1.JPG séance de présentation d'un guide sur les livres photos intitulé : '' Making a photo book for village libraries''. Après la présentation, les élèves ont posé des questions pour comprendre d'avantage ces livres. Ensuite ils ont formé deux groupes et ont chacun  choisi un thème pour prendre quelques images. Un groupe a pris le thème sur les différentes professions et l'autre sur les animaux.  Ainsi, la séance de prise de photo a été bien productive. Et chaque groupe a réussi à capter quelques photos, c'était vraiment pratique. 
phto classe.JPG

Pain Sucré, Mary Lee Martin -KONE

| No Comments
Djibril écrit

Mary Lee Martin-KONE nous relate les ambitions d'une jeune fille qui quitte son village pour aller en ville en vue de faire carrière dans la musique. Amoin la héroïne découvre très rapidement que lespain s.JPG réalités du village et celles de la ville sont complètement différentes. A travers ce roman, nous voyons que la héroïne, a envie de réaliser ses rêves, mais elle est contrainte à de nombreux problèmes. Elle gardera toujours son courage tout en espérant que la situation pourra changer d'un jour à l'autre.
Tout au long du roman, la héroïne Amoin essaie de surmonter les difficultés auxquelles elle est confrontée. Étant loin de ses parents, elle a vite compris que pour trouver sa liberté, elle doit travailler. De son séjour chez le Vieux Père d'Adèle, en passant par la ville des deux collines, Amoin travailla comme vendeuse de pain sucré, ensuite bonne cuisinière. 
La  mauvaise volonté et la méchanceté d'Adèle, sa tutrice, ont conduit Amoin à abandonner son rêve le plus cher, celui de devenir une chanteuse renommée.
Et ce qui m'a beaucoup touché dans ce roman, c'est l'hypocrisie d'Adèle et de son Père envers Amoin. Ces derniers ont exploité Amoin tout en la promettant une liberté sous condition. Ils n'ont pas respecté leurs paroles.
Ce roman est destiné à tous ceux qui rêvent d'aller à l'aventure dans les grandes villes pour réaliser leur rêve. Il faudra s'attendre à tout quand on va à l'aventure, car les choses peuvent changer à votre défaveur comme le cas d'Adèle,la héroïne de ce roman.

Encadrement de FAVL staff avec CRS au Burkina Faso

| No Comments
L'équipe de FAVL a commencé le renforcement de ses capacités de gestion avec l'appui du CRS depuis le lundi 19 janvier 2015. durant les trois premiers jours plusieurs thèmes ont été traités. La lecture du contrat, la gestion des subventions, les éléments clés de l'avant mise en œuvre d'un projet, la révision budgétaire, l'imputation des coûts autorisés et partagés, l'étude des cas les engagements, fiche de présence,les prévisions, les immobilisations, la revue de demande d'achat, et de paiement, les risques d'erreurs, la raisons des pièces justificatives, les exigences de l'audit, les éléments qui portent l'attention du l'auditeur, le contrôle interne, les prévisions des dépenses, la gestion financière/budget comparaison report, l'enregistrement de l'information financiere dans le système et projet/clôture de subventions. L'équipe apprécie les thèmes abordés et tire avec intérêt les résultats.

CRS meeting.jpg
20150119_153910.jpg





Le samedi 18 janvier 2015, le bibliothécaire de Pobé-Mengao KONFE Amidou a animé une séance de sensibilisation sur l'hygiène avec une cinquantaine d'élèves de la classe du CM1. Cette activité s'est déroulée au sein de la dite bibliothèque. Il a d'abord lu un livre intitulé ''l'hygiène est pour tout le monde'' suivi de présentation des images. Les images très captivantes ont poussé ces élèves à suivre la lecture avec intérêt. Il posé des questions de compréhensions à la fin de la lecture. Les participants ont bien répondu. Pour Konfé Alizeta la première à répondre, a dit que l'on doit se laver les mains avant et après les repas pour éviter de tomber malade de la diarrhée ou de la dysenterie.  Avant de partir chaque enfant a eu des stickers et un crayon de papier. Le bibliothécaire les a invité à fréquenter la bibliothèque. Rendez-vous a été pris pour une autre activité!
The agreement is a big step forward for FAVL.  The contract provides for enough staff in Ouagadougou for the next four years to help twenty communities establish libraries.  We are all looking forward to the challenge!  Our FAVL representative in Ouagadougou Sanou Dounko signed the contract in the CRS office in Ouagadougou.  The grant is part of the larger Beoog Biiga II project, funded by USDA.

La signature du contrat entre Catholic Relief Service et FAVL a eu lieu ce mercredi 15 janvier 2015 au sein du CRS. Ainsi, les deux partenaire travailleront pour établir 20 bibliothèques dans deux provinces au Nord du Burkina Faso. La province du Bam et du Sanmatenga sont les dites bénéficiaires. Ces bibliothèques seront entièrement équipées et fournies en livres et autres documents. L'encadrement de l'équipe de FAVL par le personnel du CRS débutera la semaine prochaine afin de bien travailler. 

contrat CRS.jpg

La bibliothèque communale de Loumbila deviendra CELPAC

| No Comments
Jacques écrit:

La mairie de Loumbila a cédé ses anciens locaux à sa bibliothèque après avoir rejoint son nouveau local construit par le Millenium Challenge Account (MCA). La bibliothèque sera transformée en CELPAC après la signature d'un protocole d'accord avec le CENALAC. La gestion est assurée par une volontaire du nom de Mme NANA. Elle est appuyée par Mme DIALLO, enseignante mise à la disposition de la mairie. Cette intégration dans le réseau des CELPAC est conditionnée par l'existence d'un bâtiment aménagé servant de bibliothèque, d'équipements, d'un fond documentaire et d'un personnel de gestion.

Mairie de Loumbila.jpgBibliothèque de Loumbila.JPG


Les club de lectures EIFL

| No Comments
SANOU Dounko écrit:

J'ai eu une discussion avec les participantes du projet EIFL qui se déroule actuellement dans la province du Tuy. Celles du village de Dimikuy, très motivées par les nouvelles technologies, ces jeunes filles ont répondu présentes. Durant 30 minutes, nous avons échangé sur les activités autour de ces outils. Nous avons fait quelques recherches sur le net. Chacune d'elles a choisi son sujet préféré. Ensuite chacune a expliqué les applications qu'elle ne maîtrisait pas pour le moment. Quant aux postes sur Facebook, elles ont de bonnes connaissances. Certaines ont des difficultés mais elles se disent prêtes  à les surmonter dans les séances à venir. Pour Doyé Cécile, c'est une grande opportunité pour elle de s'initier aux TIC. Aussi  elle pense pouvoir aider ses camarades qui ont souvent des difficultés dans ce domaine.   Ce fut un grand plaisir pour moi de constater que ces participantes sont assoiffées des informations sur l'évolution du monde et de certaines maladies souvent méconnues.  Avant de partir, je leur ai d'abord félicité pour les efforts et les acquis, ensuite je les ai encouragées à fournir d'avantage d'effort afin d'être les leaders pour aider les autres filles du village. A leur tour, elles ont salué avec juste valeur le projet EIFL qui leur ouvre les voies du succès.

EIFL 1.jpg













EIFL 2 small.jpg
blog du 11-01-015-1-3 small.jpg

Djibril écrit

A travers cette nouvelle, Cyriaque Membéré SANON dénonce la mauvaise gouvernance desSur les sentiers épineux.jpg pays africains. La plupart des présidents des pays africains veulent s'éterniser au pouvoir en modifiant la constitution pour leurs propres intérêts. Et beaucoup de dirigeants africains sont des dictateurs et des sanguinaires.  Les dirigeants africains sont prêts à utiliser la violence contre leurs peuples en cas de manifestation si leurs intérêts sont  menacés. Les résultats des élections sont truqués, la disparition des urnes lors des périodes de vote, les multiples fraudes, telles sont les réalités dans plusieurs pays d'Afrique. Les présidents africains se font entourer par de faux conseillers égoïstes et malhonnêtes qui ont peur de dire la vérité. Ils ne font que donner de mauvais conseils aux présidents pour pouvoir  maintenir leurs postes. Cette œuvre vient à point nommé pour conscientiser nos dirigeants africains de pouvoir respecter les constitutions de leurs pays. Cette œuvre de Cyriaque Membéré Sanon serait un bon guide pour les présidents africains afin qu'ils abandonnent les mauvaises pratiques comme le pouvoir à vie, la corruption. Les présidents africains devraient savoir que le peuple les a voté pour qu'ils travaillent pour l'intérêt supérieur de leurs nations.


Rapport de sortie a Houndé et zone du Tuy

| No Comments
SANOU Dounko écrit:

Du lundi 29 décembre 2014 au samedi 03 janvier j'ai fait une sortie sur Béréba et la zone du Tuy.

Pendant cette visite, j'ai pu rencontrer Boué Alidou et Koura Donkoui au Centre de production de livres (CMH). Nous avons mis l'encre payée à Ouaga dans l'imprimante. Nous avons fait des essaies qui ont été très bons.  Nous avons discuté sur la gestion du centre.  Koura Donkoui a accepté de superviser les activités aux centre et surtout sera chargé de corriger les fautes des livres déjà produits et ceux qui seront produits les jours à venir. Il a promis de faire un écrit pour les taches qu'il pourra faire et de proposer une somme comme compensation.  Alidou a expliqué ses difficultés qui sont entre autre: la non maîtrise des ordinateurs et la non maîtrise parfaite d'imprimer certains livres.  A ces difficultés citées, nous lui avons conseillé de pratiquer d'avantage et souvent aller faire des exercices avec d'autres personnes qui maîtrisent le domaine.

De Houndé Alidou et moi sommes retournés à Béréba. Nous avons rencontré Ivette, L'agent de santé facilitateur des discussions et les participantes du projet EIFL.  Apres les souhaits de meilleurs vœux, nous leur avons félicité pour leur participation aux discussions et les publications sur facebook.  J'ai demandé aux facilitateurs comment se sentent-ils avec les activités. Ils m'ont fait savoir  que tout va bien sauf quelques difficultés notamment le bas niveau des certaines filles, des retards pour les discussions, le problème de connexion (souvent très lent), quant aux textes la lecture est facile et compréhensible.  Les participantes ont signalé également le fait que  c'est du nouveau, elles n'ont pas encore une bonne maîtrise des appareils. Les retards sont dus souvent aux travaux en familles. Je leur ai prodigué des conseils de sensibilisations et les encourager à plus d'effort. Je leur ai expliqué comment on peut mettre son nom à la fin d'une publication sur facebook.  Apres Béréba nous sommes partis à Dimikuy. Les filles maîtrisent un peu plus les appareils. Selon Salimata tout se passe bien. Il y a eu beaucoup de progrès et les filles sont motivées.  Les exercices de maison sont faits mais ne sont pas partagés en groupe.  Mon point de vue sur les activités EIFL, est les participants sont motivées de même que les facilitateurs seulement il faudra un peu plus de formations ou informations pour eux.  Je ferai  un tour chaque mois pour plus d'encadrement.

Par ailleurs, les bibliothèques de la zone fonctionnent normalement.

Visite à la bibliothèque de Ouargaye

| No Comments
FAVL program office NANEMA Rahamane écrit:

La journée du lundi 30 décembre2014 a débuté par un entretien avec Joany le bibliothécaire, nous avons ensemble passé en revue les différents cahiers de gestion de la bibliothèque. On a commencé par  les cahiers de fréquentation  et  d'abonnement. Au vue de ses deux cahiers la fréquentation et les abonnements à la bibliothèque sont réguliers. J'ai également parcouru les rapports des activités et les programmes des activités. A  ce niveau aussi les activités sont régulièrement organisées. On constate également une sortie régulière des livres.  Selon Joany la bibliothèque a besoin de nouveaux livres, surtout les romans africains qui sont les plus demandés. Par exemple le livre Rougbêinga de Norbert Zongo et Tribaliques d'Henri Lopez  sont les préférés des élèves.  Il ajoute aussi que les manuels scolaires sont beaucoup demandés.
Ensuite Joany et moi avons organisés des activités avec les enfants, nous avons commencés par la lecture de bandes dessinées.  Après la lecture, on est passé à la récitation, aux contes et aux chants. Des séances de jeux  et de dessins ont également été organisées. Nous avons finis nos activités par des séances photos. A la fin des activités les meilleurs ont été abonnés gratuitement à la bibliothèque.
Après les activités à la bibliothèque, j'ai rencontré à la mairie le président du comité de gestion de la bibliothèque, M. THOMBIANO Pascal. Selon lui un projet d'électrification et d'achat d'un ordinateur pour la bibliothèque est en cours. J'ai aussi rencontré le proviseur du lycée départemental de Ouargaye, M. Ouilla Alidou.  Selon lui la bibliothèque est une opportunité certaine pour la commune.

picture for.jpg

picture for blog.jpg

IMG_20141229_105934.jpg





Interview à la bibliothèque de Koumbia

| No Comments
Coordonateur regionale Boué Alidou écrit un profil d'un lecteur:

Je m'appelle  Kindo Soumaila. Je suis élève Technicien Supérieur d'Agriculture au CAP/ Matroukou. C'est une joie pour moi d'avoir l'occasion de m'exprimer sur la bibliothèque de Koumbia. La plus grande partie de mon cursus scolaire du CP1 à la 3e , je l'ai passé à Koumbia. C'est dire que cette bibliothèque a été pour moi mon lieu de recherche et de lecture. C'est à travers beaucoup de recherches que j'ai réussi à approfondir mes connaissances. Aujourd'hui, je suis fier et je peux dire sans hésiter que c'est elle qui m'a aidé pour que je sois ce que je suis maintenant. Vu les moyens financiers déplorables de nos parents pour nous acheter les livres, je conseille mes frères et sœurs de faire de  cette bibliothèque leur lieu de recherche. Nous arrivons à trouver les livres qui conviennent à nos besoins. Chaque fois que je suis à Koumbia, je  passe lire pour améliorer mes connaissances. Je souhaite que les autorités communales soutiennent FAVL pour qu'elle soit plus développée dans les années à venir.

blog 1-1 small.jpg

A summary of my IFLA paper on libraries creating reading materials is available at Rotarian Economist, a blog operated by Quentin Wodon, an economist at The World Bank. Thanks Quentin for sharing our ideas and innovations.  It is unbelievable management intensive to operate something like this.  We were fortunate to have an extremely dedicated, creative and hard-working third year Peace Corps volunteer, Molly Morrison, working with our local staff Koura Donkoui and Sanou Dounko.  We are trying to carry that good energy forward into our second year of operations.

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID