Pain Sucré, Mary Lee Martin -KONE

| No Comments
Djibril écrit

Mary Lee Martin-KONE nous relate les ambitions d'une jeune fille qui quitte son village pour aller en ville en vue de faire carrière dans la musique. Amoin la héroïne découvre très rapidement que lespain s.JPG réalités du village et celles de la ville sont complètement différentes. A travers ce roman, nous voyons que la héroïne, a envie de réaliser ses rêves, mais elle est contrainte à de nombreux problèmes. Elle gardera toujours son courage tout en espérant que la situation pourra changer d'un jour à l'autre.
Tout au long du roman, la héroïne Amoin essaie de surmonter les difficultés auxquelles elle est confrontée. Étant loin de ses parents, elle a vite compris que pour trouver sa liberté, elle doit travailler. De son séjour chez le Vieux Père d'Adèle, en passant par la ville des deux collines, Amoin travailla comme vendeuse de pain sucré, ensuite bonne cuisinière. 
La  mauvaise volonté et la méchanceté d'Adèle, sa tutrice, ont conduit Amoin à abandonner son rêve le plus cher, celui de devenir une chanteuse renommée.
Et ce qui m'a beaucoup touché dans ce roman, c'est l'hypocrisie d'Adèle et de son Père envers Amoin. Ces derniers ont exploité Amoin tout en la promettant une liberté sous condition. Ils n'ont pas respecté leurs paroles.
Ce roman est destiné à tous ceux qui rêvent d'aller à l'aventure dans les grandes villes pour réaliser leur rêve. Il faudra s'attendre à tout quand on va à l'aventure, car les choses peuvent changer à votre défaveur comme le cas d'Adèle,la héroïne de ce roman.

Encadrement de FAVL staff avec CRS au Burkina Faso

| No Comments
L'équipe de FAVL a commencé le renforcement de ses capacités de gestion avec l'appui du CRS depuis le lundi 19 janvier 2015. durant les trois premiers jours plusieurs thèmes ont été traités. La lecture du contrat, la gestion des subventions, les éléments clés de l'avant mise en œuvre d'un projet, la révision budgétaire, l'imputation des coûts autorisés et partagés, l'étude des cas les engagements, fiche de présence,les prévisions, les immobilisations, la revue de demande d'achat, et de paiement, les risques d'erreurs, la raisons des pièces justificatives, les exigences de l'audit, les éléments qui portent l'attention du l'auditeur, le contrôle interne, les prévisions des dépenses, la gestion financière/budget comparaison report, l'enregistrement de l'information financiere dans le système et projet/clôture de subventions. L'équipe apprécie les thèmes abordés et tire avec intérêt les résultats.

CRS meeting.jpg
20150119_153910.jpg





Le samedi 18 janvier 2015, le bibliothécaire de Pobé-Mengao KONFE Amidou a animé une séance de sensibilisation sur l'hygiène avec une cinquantaine d'élèves de la classe du CM1. Cette activité s'est déroulée au sein de la dite bibliothèque. Il a d'abord lu un livre intitulé ''l'hygiène est pour tout le monde'' suivi de présentation des images. Les images très captivantes ont poussé ces élèves à suivre la lecture avec intérêt. Il posé des questions de compréhensions à la fin de la lecture. Les participants ont bien répondu. Pour Konfé Alizeta la première à répondre, a dit que l'on doit se laver les mains avant et après les repas pour éviter de tomber malade de la diarrhée ou de la dysenterie.  Avant de partir chaque enfant a eu des stickers et un crayon de papier. Le bibliothécaire les a invité à fréquenter la bibliothèque. Rendez-vous a été pris pour une autre activité!
The agreement is a big step forward for FAVL.  The contract provides for enough staff in Ouagadougou for the next four years to help twenty communities establish libraries.  We are all looking forward to the challenge!  Our FAVL representative in Ouagadougou Sanou Dounko signed the contract in the CRS office in Ouagadougou.  The grant is part of the larger Beoog Biiga II project, funded by USDA.

La signature du contrat entre Catholic Relief Service et FAVL a eu lieu ce mercredi 15 janvier 2015 au sein du CRS. Ainsi, les deux partenaire travailleront pour établir 20 bibliothèques dans deux provinces au Nord du Burkina Faso. La province du Bam et du Sanmatenga sont les dites bénéficiaires. Ces bibliothèques seront entièrement équipées et fournies en livres et autres documents. L'encadrement de l'équipe de FAVL par le personnel du CRS débutera la semaine prochaine afin de bien travailler. 

contrat CRS.jpg

La bibliothèque communale de Loumbila deviendra CELPAC

| No Comments
Jacques écrit:

La mairie de Loumbila a cédé ses anciens locaux à sa bibliothèque après avoir rejoint son nouveau local construit par le Millenium Challenge Account (MCA). La bibliothèque sera transformée en CELPAC après la signature d'un protocole d'accord avec le CENALAC. La gestion est assurée par une volontaire du nom de Mme NANA. Elle est appuyée par Mme DIALLO, enseignante mise à la disposition de la mairie. Cette intégration dans le réseau des CELPAC est conditionnée par l'existence d'un bâtiment aménagé servant de bibliothèque, d'équipements, d'un fond documentaire et d'un personnel de gestion.

Mairie de Loumbila.jpgBibliothèque de Loumbila.JPG


Les club de lectures EIFL

| No Comments
SANOU Dounko écrit:

J'ai eu une discussion avec les participantes du projet EIFL qui se déroule actuellement dans la province du Tuy. Celles du village de Dimikuy, très motivées par les nouvelles technologies, ces jeunes filles ont répondu présentes. Durant 30 minutes, nous avons échangé sur les activités autour de ces outils. Nous avons fait quelques recherches sur le net. Chacune d'elles a choisi son sujet préféré. Ensuite chacune a expliqué les applications qu'elle ne maîtrisait pas pour le moment. Quant aux postes sur Facebook, elles ont de bonnes connaissances. Certaines ont des difficultés mais elles se disent prêtes  à les surmonter dans les séances à venir. Pour Doyé Cécile, c'est une grande opportunité pour elle de s'initier aux TIC. Aussi  elle pense pouvoir aider ses camarades qui ont souvent des difficultés dans ce domaine.   Ce fut un grand plaisir pour moi de constater que ces participantes sont assoiffées des informations sur l'évolution du monde et de certaines maladies souvent méconnues.  Avant de partir, je leur ai d'abord félicité pour les efforts et les acquis, ensuite je les ai encouragées à fournir d'avantage d'effort afin d'être les leaders pour aider les autres filles du village. A leur tour, elles ont salué avec juste valeur le projet EIFL qui leur ouvre les voies du succès.

EIFL 1.jpg













EIFL 2 small.jpg
blog du 11-01-015-1-3 small.jpg

Djibril écrit

A travers cette nouvelle, Cyriaque Membéré SANON dénonce la mauvaise gouvernance desSur les sentiers épineux.jpg pays africains. La plupart des présidents des pays africains veulent s'éterniser au pouvoir en modifiant la constitution pour leurs propres intérêts. Et beaucoup de dirigeants africains sont des dictateurs et des sanguinaires.  Les dirigeants africains sont prêts à utiliser la violence contre leurs peuples en cas de manifestation si leurs intérêts sont  menacés. Les résultats des élections sont truqués, la disparition des urnes lors des périodes de vote, les multiples fraudes, telles sont les réalités dans plusieurs pays d'Afrique. Les présidents africains se font entourer par de faux conseillers égoïstes et malhonnêtes qui ont peur de dire la vérité. Ils ne font que donner de mauvais conseils aux présidents pour pouvoir  maintenir leurs postes. Cette œuvre vient à point nommé pour conscientiser nos dirigeants africains de pouvoir respecter les constitutions de leurs pays. Cette œuvre de Cyriaque Membéré Sanon serait un bon guide pour les présidents africains afin qu'ils abandonnent les mauvaises pratiques comme le pouvoir à vie, la corruption. Les présidents africains devraient savoir que le peuple les a voté pour qu'ils travaillent pour l'intérêt supérieur de leurs nations.


Rapport de sortie a Houndé et zone du Tuy

| No Comments
SANOU Dounko écrit:

Du lundi 29 décembre 2014 au samedi 03 janvier j'ai fait une sortie sur Béréba et la zone du Tuy.

Pendant cette visite, j'ai pu rencontrer Boué Alidou et Koura Donkoui au Centre de production de livres (CMH). Nous avons mis l'encre payée à Ouaga dans l'imprimante. Nous avons fait des essaies qui ont été très bons.  Nous avons discuté sur la gestion du centre.  Koura Donkoui a accepté de superviser les activités aux centre et surtout sera chargé de corriger les fautes des livres déjà produits et ceux qui seront produits les jours à venir. Il a promis de faire un écrit pour les taches qu'il pourra faire et de proposer une somme comme compensation.  Alidou a expliqué ses difficultés qui sont entre autre: la non maîtrise des ordinateurs et la non maîtrise parfaite d'imprimer certains livres.  A ces difficultés citées, nous lui avons conseillé de pratiquer d'avantage et souvent aller faire des exercices avec d'autres personnes qui maîtrisent le domaine.

De Houndé Alidou et moi sommes retournés à Béréba. Nous avons rencontré Ivette, L'agent de santé facilitateur des discussions et les participantes du projet EIFL.  Apres les souhaits de meilleurs vœux, nous leur avons félicité pour leur participation aux discussions et les publications sur facebook.  J'ai demandé aux facilitateurs comment se sentent-ils avec les activités. Ils m'ont fait savoir  que tout va bien sauf quelques difficultés notamment le bas niveau des certaines filles, des retards pour les discussions, le problème de connexion (souvent très lent), quant aux textes la lecture est facile et compréhensible.  Les participantes ont signalé également le fait que  c'est du nouveau, elles n'ont pas encore une bonne maîtrise des appareils. Les retards sont dus souvent aux travaux en familles. Je leur ai prodigué des conseils de sensibilisations et les encourager à plus d'effort. Je leur ai expliqué comment on peut mettre son nom à la fin d'une publication sur facebook.  Apres Béréba nous sommes partis à Dimikuy. Les filles maîtrisent un peu plus les appareils. Selon Salimata tout se passe bien. Il y a eu beaucoup de progrès et les filles sont motivées.  Les exercices de maison sont faits mais ne sont pas partagés en groupe.  Mon point de vue sur les activités EIFL, est les participants sont motivées de même que les facilitateurs seulement il faudra un peu plus de formations ou informations pour eux.  Je ferai  un tour chaque mois pour plus d'encadrement.

Par ailleurs, les bibliothèques de la zone fonctionnent normalement.

Visite à la bibliothèque de Ouargaye

| No Comments
FAVL program office NANEMA Rahamane écrit:

La journée du lundi 30 décembre2014 a débuté par un entretien avec Joany le bibliothécaire, nous avons ensemble passé en revue les différents cahiers de gestion de la bibliothèque. On a commencé par  les cahiers de fréquentation  et  d'abonnement. Au vue de ses deux cahiers la fréquentation et les abonnements à la bibliothèque sont réguliers. J'ai également parcouru les rapports des activités et les programmes des activités. A  ce niveau aussi les activités sont régulièrement organisées. On constate également une sortie régulière des livres.  Selon Joany la bibliothèque a besoin de nouveaux livres, surtout les romans africains qui sont les plus demandés. Par exemple le livre Rougbêinga de Norbert Zongo et Tribaliques d'Henri Lopez  sont les préférés des élèves.  Il ajoute aussi que les manuels scolaires sont beaucoup demandés.
Ensuite Joany et moi avons organisés des activités avec les enfants, nous avons commencés par la lecture de bandes dessinées.  Après la lecture, on est passé à la récitation, aux contes et aux chants. Des séances de jeux  et de dessins ont également été organisées. Nous avons finis nos activités par des séances photos. A la fin des activités les meilleurs ont été abonnés gratuitement à la bibliothèque.
Après les activités à la bibliothèque, j'ai rencontré à la mairie le président du comité de gestion de la bibliothèque, M. THOMBIANO Pascal. Selon lui un projet d'électrification et d'achat d'un ordinateur pour la bibliothèque est en cours. J'ai aussi rencontré le proviseur du lycée départemental de Ouargaye, M. Ouilla Alidou.  Selon lui la bibliothèque est une opportunité certaine pour la commune.

picture for.jpg

picture for blog.jpg

IMG_20141229_105934.jpg





Interview à la bibliothèque de Koumbia

| No Comments
Coordonateur regionale Boué Alidou écrit un profil d'un lecteur:

Je m'appelle  Kindo Soumaila. Je suis élève Technicien Supérieur d'Agriculture au CAP/ Matroukou. C'est une joie pour moi d'avoir l'occasion de m'exprimer sur la bibliothèque de Koumbia. La plus grande partie de mon cursus scolaire du CP1 à la 3e , je l'ai passé à Koumbia. C'est dire que cette bibliothèque a été pour moi mon lieu de recherche et de lecture. C'est à travers beaucoup de recherches que j'ai réussi à approfondir mes connaissances. Aujourd'hui, je suis fier et je peux dire sans hésiter que c'est elle qui m'a aidé pour que je sois ce que je suis maintenant. Vu les moyens financiers déplorables de nos parents pour nous acheter les livres, je conseille mes frères et sœurs de faire de  cette bibliothèque leur lieu de recherche. Nous arrivons à trouver les livres qui conviennent à nos besoins. Chaque fois que je suis à Koumbia, je  passe lire pour améliorer mes connaissances. Je souhaite que les autorités communales soutiennent FAVL pour qu'elle soit plus développée dans les années à venir.

blog 1-1 small.jpg

A summary of my IFLA paper on libraries creating reading materials is available at Rotarian Economist, a blog operated by Quentin Wodon, an economist at The World Bank. Thanks Quentin for sharing our ideas and innovations.  It is unbelievable management intensive to operate something like this.  We were fortunate to have an extremely dedicated, creative and hard-working third year Peace Corps volunteer, Molly Morrison, working with our local staff Koura Donkoui and Sanou Dounko.  We are trying to carry that good energy forward into our second year of operations.
EIFL project.jpg

















EIFL project 2.jpg

FAVL books are off to Bibliotheque Nationale de France!

| No Comments
The Bibliotheque Nationale de France requested a copy of 25 of the books FAVL has recently published and distributed to libraries in Burkina Faso.  Most of them were edited and printed in our Houndé multimedia center, funded with a grant from Rotary International and implemented in the first year by the dynamic Molly Morrison (now traveling in West Africa) with our local team (Sanou Dounko and Boué Halidou).
We are so grateful to our donors, who help support FAVL in our mission to promote reading and libraries in rural Africa.  We often get donations that honor someone living, or are intended to remember the life of someone who has passed.  We thought we would mention a few of those who have been mentioned by our donors...

Some of them are young people who through their work in West Africa have inspired donations.  Among others, this year we saw the names of Erica Ernst, Jen Lazuta, Janine Mans, Charley Casler... they had all spent time supporting the libraries of Burkina Faso.

Other people mentioned by our donors:
The priests from Ghana who have served at St. Joseph's Church in Millbrook, NY.
Our treasurer Deborah Garvey has a big circle of admirers!
Emily and Richard Wilson, who recently provided the founding donation for the library in Ouargaye, Burkina Faso, are also appreciated by their friends and family. 

And some people who have passed away from this life, and are missed and honored:
AlHadj Fodimaye Ture from Guinea Bissau
Steve Cisler
Gail Weaver
Jesse McDermott

Visite a la bibliothèque de Mangodara

| No Comments
mangorodara 2 sm.jpgDounko écrit :
Le samedi 20 décembre, j'ai rencontré à Mangodara M. TRAORE Clément, le S.G. de la Mairie de la dite commune et Mme Alice BOSCH, responsable de la bibliothèque. Nous avons échangé sur le partenariat de gestion de la bibliothèque établie par Alice, missionnaire. Sa mission étant terminée au Burkina Faso, la Mairie veut bien prendre la gestion en charge. Les populations qui bénéficient déjà des avantages de la bibliothèque veulent bien conserver ce temple du savoir. La bibliothèque dispose d'environs 1400 livres et des meubles. Pour l'instant, la mairie va réfectionner un bâtiment sur fonds propre et mettre un enseignant à la disposition de sa gestion. Un recrutement de bibliothécaire sera fait lorsque la commune aura élu son futur maire.  Quant à FAVL, notre organisation aura pour mission de fournir un appui technique à la bibliothèque notamment dans la formation du bibliothécaire et le suivi technique. FAVL met également à la disposition de la dite bibliothèque les livres produits au centre multimédia de Hounde.

mangorodara 1 sm. jpg.jpg
Good article on reading in contemporary America.

Dr. Robert Weis, a psychology professor at Denison University, confirmed this suspicion in a randomized controlled trial of the effect of video games on academic ability. Boys with video games at home, he found, spend more time playing them than reading, and their academic performance suffers substantially. Hard to believe, isn't it, but Science has spoken. The secret to raising boys who read, I submit, is pretty simple--keep electronic media, especially video games and recreational Internet, under control (that is to say, almost completely absent). Then fill your shelves with good books. People who think that a book--even R.L. Stine's grossest masterpiece--can compete with the powerful stimulation of an electronic screen are kidding themselves. But on the level playing field of a quiet den or bedroom, a good book like "Treasure Island" will hold a boy's attention quite as well as "Zombie Butts from Uranus." Who knows--a boy deprived of electronic stimulation might even become desperate enough to read Jane Austen.

Half of a Yellow Sun, the movie version

| No Comments

La magie du livre de Claire Porquet

| No Comments
magie du livre small.jpgDounko écrit:

Claire Porquet, l'auteur de l'œuvre La magie du livre est une ivoirienne. Elle nous fait vivre l'amour partagé de quatre frères David, Miram, Aude et Adrienne sur l'importance de la lecture. Ces frères qui sont issue d'une mère très motivée pour la lecture ont vite adoptés la lecture dès leur jeune âge.  Ainsi  dans cet œuvre ils nous racontent comment chacun d'eux a pu avoir le goût et l'amour de la lecture. Leur expérience racontée permet au lecteur de découvrir la réussite à travers la lecture.

Ils n'ont pas manqué de raconter comment ils ont pu faire leur premier journal et une compétition autour du livre.

C'est un livre à lire absolument. L'auteur a aussi d'autres œuvres que je conseille de lire!

La nouvelle édtion de Takam Tikou est en ligne.

Vous pourrez y découvrir les sélections de nouveautés d'Afrique, du Monde arabe, de la Caraïbe et de l'océan Indien. Deux articles complètent cette édition et mettent en avant l'engagement de professionnels de tous horizons : - « La lecture est un droit fondamental pour tous », Entretien avec Wally de Doncker, Président d'IBBY - « L'AfLIA, première association panafricaine de bibliothèques : un nouveau champ d'action pour les professionnels francophones », par Cécile Coulibaly, membre du conseil d'administration de l'AfLI.

Et aussi resumés et bibliographies de livres africaines, du monde arabe, et la francophonie.
Amazng.  The girls in Bereba library discussing health issues and connecting to the Internet with smartphones.  Very educational and empowering.  FAVL implementing the project with financing from EIFL.  If you speak French, friend the girls at the "FAVL Eifl" Facebook page.

EIFL discussion.JPG

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID