Recently in Activities Category

FAVL rencontre le maire de Bourzanga

| No Comments
Abel écrit
20170727_101901.jpgLe Jeudi 27 juillet 2017, une mission de FAVL conduite par son représentant national a été reçue dans les locaux de la mairie de la commune de Bourzanga, localité située à environ 160 Km de Ouagadougou. Le Maire étant absent, c'est le deuxième adjoint qui a reçu l'équipe dans son bureau. Le  représentant national était accompagné du comptable et des deux nouveaux programs officer .La rencontre avait pour objectif de présenter le Staff  aux autorités communales et d'échanger sur le fonctionnement de la bibliothèque de cette localité. Après le mot de bienvenu du maire,  le représentant national a tenue à féliciter le conseil municipal pour sa brillante élection  à la tête de la commune, et formuler ses vœux de réussite à l'équipe dirigeante. Nous avons dans la suite des échanges, évoquer la question du contrat de la bibliothécaire. Il ressort que les choses sont en bonnes et dues forme, et la bibliothécaire perçoit sans difficulté sa motivation mensuelle. Il a ensuite été question avec Mr le maire  de l'implication des autorités communales dans la dynamisation de la bibliothèque. Sur cette question le maire a insisté sur la nécessité de faire la promotion de ce centre du savoir auprès des médias locaux. Le maire a été rassuré car CRS a déjà engagé un processus visant à concevoir des spots publicitaires en collaboration avec les radios locales, pour promouvoir la lecture, donc la fréquentation des bibliothèques.  Le staff FAVL a une fois de plus sollicité l'accompagnement des autorités communales, afin de réussir sa mission qui est de promouvoir la lecture. Le maire a promis d'inviter FAVL à la journée de redevabilité qu'il organisera les jours à venir dans la commune.
Cette mission a été l'occasion pour le staff de visiter la bibliothèque de ladite localité, d'encourager la bibliothécaire et  faire des observations allant dans le sens de l'amélioration de la gestion de la bibliothèque.

A good day for promoting reading in Ghana!  Upper East library coordinator meets the new director of the Ama Ata Aidoo Centre for Creative Writing.

paul and Nii sm.jpg

rencontre hounde sm.jpg

Le Comité De Gestion (CO.GES.) de la bibliothèque de Dohoun qui a eu vent de la tenue de cette rencontre a Houndé en juillet 2017 à la mairie a vivement souhaité être présent, question de plaider en faveur de la réouverture de la leur qui a fermé ses portes depuis le départ du bibliothécaire qui en assurait son fonctionnement au quotidien. C'est dans ce sens que le conseiller de Dohoun et le président du CO.GES. ont tour à tour pris la parole pour exprimer de vive voix les pressions dont ils sont l'objet par les populations au sujet de la bibliothèque dont la fermeture n'a que trop durée. Ils ont exposé la défiance de leur population à leur égard qui les taxe ou les qualifie souvent d'incompétents.

Rapport de la rencontre avec le maire de Pibaoré

| No Comments
Dounko écrit

Rencontre Houndé-1-4.jpg
Le maire de la commune de Pibaoré et ses deux comptables, le bibliothécaire de ladite commune, Pascaline Roumba de CRS et moi, avons eu le jeudi 13 juillet 2017 une rencontre de concertation dans le bureau du maire. La rencontre avait pour objectif d'échanger sur la question de la prise en charge des frais de motivation mensuels du bibliothécaire. Après le mot de bienvenu du maire, nous avons abordé les échanges par la lecture du contrat du bibliothécaire. Sur ce nous avons constaté que ce contrat est expiré depuis le 6 janvier 2017 en plus de cela, le maire a jugé qu'il n'y avait pas de lien entre le contrat et les pièces justificatives qui, elles demandent une attestation de service rendu. Nous lui avons apporté des éclairages sur cette non concordance par le fait que ce sont les exigences du partenaire. 
Pour relancer à long terme cette question d'importance capitale de l'employé et de sa prise en charge, le maire suggère signer un contrat pour régulariser le retard de la paie des frais de janvier à juillet ensuite envisager les jours à venir transférer le bibliothécaire à un comité de gestion (CO.GES). Cette initiative permettra à la commune de budgétiser les frais de motivation dans le budget communal et en même temps facilitera la paie à chaque fin du mois.
Cette rencontre a été aussi une occasion pour les participants d'interpeller le bibliothécaire sur plus de rigueur au travail, de visibilité de communication avec le bibliothécaire et la rédaction de bons rapports d'activités.

La bibliothécaire de Karaba, un exemple de bonne gestion

| No Comments
Hakahoun de Karaba sm.jpgLa bibliothécaire de Karaba, dans la province du Tuy, lors du conseil municipal restreint de juillet 2017, auquel a pris part Dounko Sanou, accompagné de Abdoulaye Zoromé, ambassadeur de bonne volonté de FAVL et CRS, a été invitée par le premier nommé à faire un exposé sur la bibliothèque dont elle a la gestion. Cela a été un coup de maitre du représentant national, étant donné que ce bilan a fini par convaincre les plus sceptiques des autorités locales qui croiraient peut-être que ces bibliothèques sont une charge inutile pour elles. Elle a notamment fait ressortir des chiffres qui augurent un bon avenir de ces bibliothèques si les autorités ont la volonté d'accompagner les différentes communautés bénéficiaires : les recettes sur les abonnements par exemple ont crevé le plafond de cent mille francs CFA.  Ces bibliothèques sont des puits de savoir des générations futures pour lesquelles nous luttons tous. Elle les a par ailleurs invitées à procéder à la vérification des différents chiffres avancés pour s'en convaincre de la nécessité à ne pas laisser ces bibliothèques mourir au grand dam de la jeunesse. C'est un exposé, nous en sommes convaincus, qui a enlever le doute à l'engagement hésitant que nous avons longtemps observé.

Des lueurs d'espoirs pour la communauté de Dohoun

| No Comments
Dounko écrit

photos dohoun.JPG
Le représentant national qui a fort longtemps attendu la tenue d'un conseil municipal pour faire un plaidoyer en faveur des bibliothèques communautaires des villages de Dohoun et Karaba installées par FAVL dans la province du Tuy, a finalement pris la résolution d'aller à la rencontre des autorités municipales, lors d'un conseil restreint ce samedi 8 Juillet 2017. A cet effet la population de Dohoun s'est fait représenter par le président du CO.GES de la bibliothèque et un conseiller, de l'appui de l'ambassadeur de bonne volonté, Monsieur Abdoulaye Zoromé, du soutien de l'expérience avérée de l'ancien représentant national de FAVL, en la personne de Donkui Koura. 
Cette approche remarquable du représentant national actuel, a été, à en croire, salutaire, d'autant plus qu'on s'achemine lentement mais sûrement vers la signature de convention de cession de la bibliothèque communautaire de Dohoun à la commune urbaine de Houndé, prévue pour au plus tard fin Juillet, selon le chronogramme voulu et arrêté par les administrateurs eux-mêmes. Les interventions de toutes ces personnes ci-dessus citées ont quelque part permis de convaincre lesdites autorités sur la nécessité de faire un pas à propos de ce dossier dont la recherche de solution était beaucoup attendue à la fois par FAVL et tous ces partenaires. Cette volonté manifeste traduite par les premiers responsables de la mairie de Houndé ouvre donc de perspectives heureuses sur l'avenir de la bibliothèque qui contribue à l'amélioration des connaissances des populations. 

FAVL-CESRUD coordinator Paul Ayutoliya is planning a trip to Accra starting tomorrow (July 13 he will be flying to Accra from Tamale... his second airplane flight!) to visit some libraries and also visit the library in Jordan Nu, near Ho.  Here is his budget and his plan.  If you are a library supporter in Accra, please do let us know if you can help Paul during his sta.  Here is his plan:

I proposed the following libraries in that mail as prime among the libraries that I would prefer to visit and spend a full day in each library observing how they operate, I would also be interacting with some of the patrons, librarians and managers of these libraries. The libraries I repeat are; George Padmore library, Ghana Library Authority, Greater Accra Regional library, Osu Children Library with some of its affiliates libraries such as the Nima Maamobi Gale community library and Mamprobi Gale community library. I will be spending five or more days visiting and interacting with the libraries communities in Accra.  After visiting the libraries, I will spent a day or so in Accra trying as you suggested in securing books from Ghana Books Trust for the three libraries and perhaps some new books and novels for Jordan-Nu.

At Jordan-Nu in the Volta Region, I'm hoping to spend two or three days at the library and perhaps its environs (nearby basic schools) meeting library patrons and pupils, librarians, the library committee and the Peace Corps Volunteer. Prime among my agenda there will be to take a review on my last visit there; the discussions we had and the aftermath. It will be recalled when I first visited Jordan-Nu early this year, we had discussions on the following concerns and suggestions;
i.   Time of operating; suggestions from patrons were if the library could extend it operation to evening or night sessions.
ii.  The White Cross Basic School suggested that they have an apartment within the School for library, if one of the librarians could always come there with some books for pupils to learn during breaks times. I asked that they met with the committee and see how best they can handle that. I would like to know how they handled this issue when I return there.
iii.  The issue of allowance for librarians.
iv.   The new game (Yesse) I taught patrons, I will like to know if patrons still played it and what the game have imparted in their lives among others things.
After this, I will see how we (I and the library committee) can rid the library of the annoyance of ants in the building as suggested by Marilyn Deer and then meet with the Peace Corps Volunteer.

Rencontre avec le maire de la commune de Namissiguima

| No Comments
Dounko écrit

Le mercredi 5 juillet 2017 au Haut-commissariat du Sanmatenga, a eu lieu une rencontre entre le maire de la commune de Namissiguima, le bibliothécaire de ladite commune, Pascaline Rouamba de CRS et  moi-même, représentant national de FAVL-BF. L'objectif de ladite rencontre consistait à trouver une solution adéquate sur la prise en charge des frais de motivations mensuelles du bibliothécaire par la commune. Après avoir exposé le processus qui a abouti à l'implantation de la bibliothèque et de la convention de gestion définissant les obligations de chaque partie prenante, le maire s'est dit satisfait. Ce fut une satisfaction totale pour lui car il ne comprenait pas exactement qui était l'employeur du bibliothécaire. Il a d'abord remercié CRS pour son engagement aux côtés de sa commune avant de poursuivre en ces termes : « nous sommes contents d'avoir cette bibliothèque mais la commune a un manque criard en personnel. Elle voudrait bien recruter un employé à cet effet, mais les moyens financiers font défaut. Elle ne peut pas recruter deux agents pour l'instant : tout au plus un agent qui va non seulement gérer la bibliothèque mais aussi travailler à l'état civil ».
Le bibliothécaire ayant le niveau BEPC pourrait bien cumuler ces deux fonctions si toutefois il en a les capacités et la volonté de travailler 40 heures par semaine comme les autres agents de la mairie. Le bibliothécaire quant à lui, ne s'engage pas pour le moment sans connaitre les tâches qui lui seront confiées.
En attendant, le maire va signer un contrat d'une année avec le bibliothécaire le temps de rechercher les fonds pour recruter un agent communal qui travaillera et à la mairie et à la bibliothèque et payé directement par la mairie. 
En ce qui concerne le retard de paiement des frais de motivation du bibliothécaire depuis le mois de Janvier 2017, il fera la demande de fonds avant mi-juillet afin qu'il ait ce qui lui revient de droit. 
A partir de janvier 2018 il va définir les critères et le profil d'un agent communal. Si le bibliothécaire accepte occuper ce poste il le reclassera directement avec toutes les avantages par contre s'il ne le peut pas son contrat sera résilié. 
Les discussions ont été franches et concluantes. Nous attendons d'ici fin juillet pour apprécier les engagements forts pris par le maire. 

Dounko écrit

Rencontre Houndé-1.jpg
Ce samedi 8 juillet 2017 le représentant National de FAVL-BF et monsieur Zoromé Abdoulaye ambassadeur de bonne volonté de FAVL-BF se sont rendus à Houndé pour rencontrer les premières autorités de la mairie. Arrivés aux environs de 10h30 minutes, c'est dans un accueil chaleureux, au sein de la mairie que nous avons pu faire la rencontre en présence de Adolphe Koala, premier adjoint au maire, du directeur de cabinet de la maire, du secrétaire général de la mairie, de cinq conseillers municipaux, de Koura L Donkoui collaborateur de FAVL-BF, des représentants des villages de Dohoun et Karaba, et de la gérante de la bibliothèque communautaire de Karaba.
Présidée par le premier adjoint au maire, nous avons pu exposer de vive voix nos sujets brûlants depuis fort longtemps.  Ces sujets sont entre autres :
La signature de convention de cession des bibliothèques communautaires des villages de Dohoun et Karaba à la commune urbaine de Houndé
Le recrutement du bibliothécaire de Dohoun
La prise en charge progressive des salaires des bibliothécaires dans le budget communal.
La durée de la rencontre nous a permis d'aborder et de discuter de toutes ces questions. 
Ce fut l'occasion pour le conseiller municipal de Dohoun de parler de la pression de la population et des fans de la lecture qu'il subit depuis la fermeture de la bibliothèque en octobre 2016. Quant à la bibliothécaire de Karaba, elle nous a démontré l'utilité de la bibliothèque en nous donnant les chiffres suivants : 281 abonnés en 2016 et 137 de janvier à juin 2017 avec environ 100 000F CFA comme recettes disponibles. 
La mairie par le biais du premier adjoint au maire s'engage pour la signature de la convention de cession dans ce mois de juillet. Elle a même déjà élaboré un draft qui devrait être approuvé par le maire et FAVL avant d'être signée.  
Etant donné que la prise en charge n'a pas été prévue dans le budget supplémentaire, il serait difficile à la commune pour l'instant de contribuer. Elle suggère à ce que FAVL continue de payer en attendant le mois de janvier 2018 période à laquelle elle pourra contribuer à 25%.
Ensemble, des recommandations ont été faites à savoir :
Rencontre Houndé-1-3.jpg
L'envoie à FAVL dans deux semaines le draft de la convention.
La signature de la convention courant juillet 2017
La prise de dispositions nécessaires pour rouvrir la bibliothèque de Dohoun le plutôt possible
Engagement d'inscrire la prise en charge des deux bibliothécaires dans le budget primitif d'octobre
FAVL continuera de payer les frais de motivation mensuelle des bibliothécaires.
Cette rencontre démontre la volonté politique du maire et de son conseil municipal à promouvoir la lecture au profit de sa communauté. Du coup c'est un grand pas dans le processus de transfert progressif des bibliothèques qui a été opéré. Nous remercions le premier adjoint au maire et l'ensemble des participants pour l'intérêt accordé à la promotion de la lecture

Paul Ayutoliya writes:
P1070342.JPGI paid a visit to the Sherigu Community library in Ghana on July 4, 2017. When I arrived to the library around 8:30pm (the library was recently hooked up to the electric grid) there were a handful of young adults with the librarian. Some children were reading a story book titled My Grandfather is a Magician, some did a reading comprehension workbook, while others worked on Mathematics. The overall atmosphere made the library and excellent place for children to relax and get some work done. Before heading out I encouraged the children to keep visiting the library and to invite their friends who had not yet visited the library.

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID