Recently in Activities Category

L'excellence récompensée à FAVL

| No Comments
Hema écrit

Bibliothécaire de ManéAu cours de la rencontre mensuelle des bibliothécaires qui s'est tenue à Kaya le 14 avril 2017, les bibliothécaires qui se sont distingués par leur dynamisme et leur capacité de mobilisation d'usagers de leur bibliothèque, ont été primés et félicités. C'était en présence du Représentant National de FAVL-BF Sanou Doubko, du Coordinateur Régional HEMA Roland et du Point Focal Crs Mme Rouamba Pascaline. Il s'agit respectivement de Ouédraogo Salfo bibliothécaire de Mané, de Kinda Adissatou bibliothécaire de Rollo et de Balma Jean-Baptiste bibliothécaire de Boussouma. Ils ont reçu chacun un lot de livres et de jeux ludiques pour renforcer les fonds documentaires et promouvoir la lecture dans leurs communes.
IMG_3707.jpg
IMG_3711.jpg


FAVL expenses in Ghana from January through April 2017

| No Comments
Between the months of January and May, FAVL Ghana's expenses were a total of 21,395 Ghanaian cedis, approximately 5,072 U.S. dollars. The largest expense went towards the salaries of the three librarians and coordinator, which was 7,896 cedis ($1,862). The second largest overall expense went towards a new motorcycle for the coordinator, which totaled 4,524 cedi ($1,066). Two other big expense categories expenses were books and periodicals and travel expenses, totaling 2,302 cedi ($543) and 2,017 cedi ($475), respectively. The travel cost was for the coordinator Paul Ayutoliya to go down to Accra and visit Jordan Nu library in Ho.

Echos de Niankorodougou

| No Comments
Dounko écrit

La bibliothèque communautaire de Niankorodougou dans la province de la Léraba contribue pleinement à l'éveil des populations. La bibliothécaire jointe au téléphone hier, se dit satisfaite de son rôle de bibliothécaire. La bibliothèque fait la fierté des populations. C'est présentement le lieu de l'acquisition du savoir, de la préparation des examens de fin d'année scolaire et de jeux de « warré » pour les tout-petits.  Elle perçoit de la mairie son salaire normal. Sa doléance est le renforcement du fonds documentaire avec des livres pour enfants d'auteurs africains. Elle fut émue lorsqu'elle a appris que la doléance sera résolue dans une semaine. 

Dounko écrit

Dans la matinée du mercredi 10 mai 2017, j'ai eu une communication avec le gérant de la bibliothèque communautaire de Béléhédé située dans la commune de Tongomayel. La panique due aux attaques terroristes dans la localité à considérablement diminué. Les populations vaquent à leurs occupations. La bibliothèque fermée durant un bout de temps a rouvert ses portes au bonheur des enfants et des fidèles lecteurs.

Une des informations qui intéressent bien FAVL-BF est la volonté affichée du maire de ladite commune pour la promotion de la lecture au profit des populations. Lors de la dernière session du conseil municipal, il fit le bilan des activités réalisées au sein de la bibliothèque durant l'année écoulée. Cette satisfaction galvanise les conseillers et du coup ils prévoient la prise en charge de la motivation du gérant dans le budget supplémentaire.

Bravo au maire et à tout son staff !
Dounko écrit

18402811_1138680716278653_6788574234060876720_n.jpg
Durant mon voyage en Guinée pour « Conakry Capitale Mondiale du Livre », j'ai pris le plaisir de lire une nouvelle d'un auteur Burkinabè en l'occurrence Cyriaque Membéré Sanou.  Intitulée « Sur les sentiers épineux de la démocratie » la nouvelle nous fait vivre des anecdotes de certains chefs d'Etats Africains, leur curiosité ou leur volonté d'imposer la démocratie à leur peuple. Après l'avoir lue, je me suis posé la question suivante : est ce que les chefs d'états africains vont-ils changer leur volonté de s'éterniser au pouvoir après avoir goûté au fauteuil présidentiel ? Certainement non. 
J'invite tout le monde à lire l'ouvrage surtout les jeunes politiciens pour une véritable démocratie.

Dounko écrit

echange ave Aliou soz.jpg
Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de promotion de la lecture à travers le volet d'implantation des bibliothèques communautaires dans les 20 communes des provinces du Bam et Sanmatenga du projet Beogo Biiga phase II en partenariat avec FAVL, j'ai effectué une mission à Conakry du 22 au 29 avril 2017 en compagnie de Pascaline Rouamba notre point focal à CRS. L'objectif principal de ladite mission était de participer à l'événement « Conakry, Capitale Mondiale du Livre » et des 72 heures du livre sur le thème « le livre facteur de rapprochement des peuples ».
L'ouverture officielle des festivités de « Conakry, Capitale Mondiale du Livre » et des soixante-douze du livre a eu lieu le dimanche 23 avril 2017 à l'espace Blue zone sous la présidence de Son Excellence Alpha Condé, Président de la république de la Guinée. 
Durant notre séjour à Conakry, nous avons participé à des activités, fait des échanges, rencontré des acteurs du livre (bibliothécaires, libraires, écrivains, animateurs, éditeurs...), visité des bibliothèques et suivi des activités d'animation avec les enfants.
J'ai pu constater la similitude des problèmes récurrents dans les bibliothèques,qui sont entre autres : manque d'auteurs Africains, de manuels scolaires pour tous, retards de livres, pertes de livres,  absence d'approvisionnement en nouveautés, faible fréquentation des bibliothèques, pas d'implication sérieuse de l'administration publique.
L'expérience de cette mission va donner un petit souffle d'amélioration des activités de nos bibliothécaires, animateurs et du staff. 

Rapport du 29/04/2017 à Bantogdo

| No Comments
Dieudonné écrit
117.JPG
J'ai animé une séance de discussion avec les élèves parrainés par le programme Chelsea Detrick Scholars à Bantogdo Le samedi 29 avril 2017. La discussion a débuté aux environs de midi d'autant que quelques-uns avaient des devoirs au programme.
Les échanges ont commencé par un bref résumé de l'œuvre lue par chaque participant. C'est ainsi que Sébégo Vincent, Konsimbo Marie, Zangré Rachel, Nikiéma Talato, et Nakelsé Basnewendé ont parlé respectivement de « le devoir de classe », « l'anniversaire », « la rentrée des classes », « l'anniversaire » (de Missa Hébié) et « le vent de l'amour » (de Joël Ouédraogo).
J'ai pu constater quelques faiblesses dues au fait que certains n'ont pas terminé la lecture de leur livre.
Face à ces écueils nous sommes passés à l'étape suivante à savoir la  narration orale d'une histoire, d'un conte ou d'un évènement de son choix. C'est ainsi que Sébégo, Zangré et Nakelsé ont pu s'exprimer aisement, comparativement au précédent exercice. Konsimbo et Nikièma très timides, n'ont proposé aucune histoire nonobstant quelques insistances.

Poursuivant toujours la discussion en sirotant  tous la boisson locale ou bière de mil, encore appelée « dolo », nous avons entamé la troisième partie qui a consisté à la lecture à haute voix des pages 13 et 14 sur « les mamans du monde ». Tous les participants ont pu lire les deux pages en intégralité sans difficulté majeure. Cette lecture a été suivie de questions de compréhensions. C'est ainsi qu'ils ont participé activement avec une bonne ambiance. Chacun s'empressait de donner une réponse à chaque question posée.
J'ai profité de cette ambiance pour faire une dictée sur les deux premiers paragraphes lus à haute voix. La correction a été faite sur place par échange des copies entre les cinq élèves. J'ai remarqué que Zangré Rachel a obtenu la note de 18 sur 20. Les autres ont eu une note en dessous de la moyenne. Cela m'a permis de mesurer un tant soit peu la capacité de la mémoire visuelle de tout un chacun.
Avant de lever la séance aux environs de 15 heures des conseils leur ont été donnés sur comment faire le résumé d'une œuvre. Faire un  résumé succinct consiste à  donner le titre de l'ouvrage, le nom de l'auteur, les noms des personnages principaux et dire en quelques phrases les thèmes traités et une appréciation personnelle.

Cette mission a été pour moi d'une importance capitale parce qu'elle m'a donné de connaitre les difficultés des participants mais aussi de savoir l'importance que ceux-ci accordent à la lecture et aux séances de discussions autour du livre.

Une mission à la bibliothèque de Ouargaye

| No Comments
Alidou écrit
005.JPG
Du 25 au 28 avril 2017, j'ai effectué une mission à Ouargaye avec pour objectif d'encadrer le nouveau bibliothécaire recruté par la mairie. Il devait être formé aux outils de gestion afin de pouvoir rouvrir la bibliothèque communale fermée depuis 2015. Le bibliothécaire reçut l'encadrement sur les outils de gestion de la bibliothèque. L'inventaire des livres et du matériel de la bibliothèque a été également fait : des copies ont été remises à la mairie de la localité.
Ce fut aussi l'occasion d'échanger avec les autorités communales sur la question du salaire du bibliothécaire durant les six premiers mois à venir et de l'avenant à la convention entre FAVL et ces autorités. Pour l'instant elles semblent déterminées à intégrer son  salaire dans une ligne budgétaire de l'année 2018. Quant à la bibliothèque, sa date de réouverture était fixée pour le 2 mai 2017.

Hema écrit
IMG_3734.jpg
Les élèves de l'ISO, une dizaine environ accompagnés de la bibliothécaire Maeve ont effectué le déplacement à la bibliothèque de korsimoro le samedi 22 avril 2017 autour de 10h. Les élèves ont été accueillis chaleureusement  par les enfants de Korsimoro. Une histoire intitulée le Jumangi a été lue suivie de questions. Les enfants malgré le niveau de langue assez élevé du texte ont pourtant bien saisi toute sa portée. Ils ont bien répondu à la grande satisfaction de la délégation. L'étape suivante a consisté à dessiner tout ce qu'ils ont compris et retenu de l'histoire. Les enfants ont alors mis tout leur talent de dessinateurs en faisant le portrait d'animaux, d'objets et de personnes. Par ailleurs, un jeu ludique a été organisé en plein air pour détendre et amuser les enfants. Il s'agit de faire la ronde autour de chaises au son de la musique, et lorsque celle-ci cesse chacun se précipite sur la première chaise à sa portée ; celui qui reste debout est alors éliminé et jusqu'à ce qu'il y'ait un gagnant. C'est Korogo Sadia de Korsimoro qui a remporté la compétition très serrée face à une élève de l'ISO.
Le clou de la visite a été la remise de 4 cartons de livres en anglais au bénéfice des lecteurs de la bibliothèque communale de Korsimoro.

Dieudonné écrit
image1.jpg
 En rappel, du 27 au 31 mars a eu lieu le lancement des camps de lecture 2017 à l'école Silmiyiri  de Ouagadougou, située dans le secteur 39 de l'arrondissement 9. Un camp de lecture initié par Abdoulaye Zoromé, membre de l'Amicale des Bénéficiaires des Programmes d'échanges Culturels entre les Etats Unis d'Amérique et le Burkina Faso et aussi grâce au soutien de Amis des bibliothèques de villages africains dont il est l'ambassadeur de bonne volonté. Ce camp animé par des moniteurs de FAVL au cours duquel les élèves apprirent avec eux plusieurs activités à savoir : la lecture guidée, la lecture des bandes dessinées BD (vignettes, dessins, bulles et écriture). Les contes, les devinettes, les jeux, les dessins et les sensibilisations sur les maladies n'ont pas été en reste. La clôture des activités a vu la présence des parents d'élèves qui ont été invités à soutenir leurs enfants pour une pratique plus accrue de la lecture car le meilleur investissement c'est dans celui des enfants surtout en ce qui concerne leur scolarité image2.jpgcomme le leur signifia Monsieur SANOU Dounko, coordonnateur national de FAVL. Dans ce sens, ils doivent continuer à soutenir les enfants afin de maintenir en eux le goût de la lecture pour laquelle des livres leur ont été offerts, ajoute-t-il, par ailleurs. En outre les meilleurs bédéistes pourront bénéficier de l'appui de FAVL pour l'édition de leurs premiers livres de jeunesse. Cet article est bien la preuve que FAVL- Burkina est bel et bien présent sur le terrain de par la visibilité de ses activités. C'est ainsi que FAVL, amis de la promotion de la lecture par excellence, en prélude aux activités des camps de lecture édition 2017 a voulu exprimer tout son professionnalisme à travers ses activités pour le relèvement du niveau des jeunes écoliers de façon générale et de ceux en milieu rural particulièrement.

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID