Recently in Activities Category

Rapport l'ouverture du camp de lecture à Koumbia

| No Comments
Ce lundi 13 août 2012 a été marqué par l'ouverture  à Koumbia du cinquième camp de lecture de la 5èm édition des camps de lecture de l'Association des Amis de Bibliothèques de Villages Africains/FAVL. Ce camp a été parrainé par Mme Naboho/Boni Berthe épouse du premier Vice Président de l'Assemblée Nationale du Burkina Faso. Pour des raisons inventaires de sa volonté, elle n'a pas pu faire le déplacement à Koumbia, mais s'est fait représentée par Dounko Sanou Bibliothécaire/Coordonateur de FAVL.

Les autorités communales n'ont pas manqué au rendez-vous de cette cérémonie d'ouverture. Après l'arrivée des élèves bénéficiaires suivi de leur habillement des t-shirts du camp et de leur petit déjeuner, ce fut l'arrivée de Mr le Préfet de Koumbia et du Maire de la dite commune.

Après avoir souhaité la bienvenue à tous et à toutes, les participants ont chanté pour manifester leur joie de part à ce camp, qui leur fera du bien.  Dounko Sanou a livré le message de la marraine que voici :

« Mr le Préfet de Koumbia, Mr le Maire de la commune de Koumbia, chers  animateurs chères filles et fils de Koumbia. C'est avec un grand honneur et plaisir que j'ai accepté de parrainer ce camp initié par l'Association Amis des Bibliothèques de Villages Africains/FAVL au profil des élèves du cm1 qui seront au cm2 à la rentrée prochaine. Ce plaisir pour moi n'est autre que la confiance que FAVL a accordée à ma modeste personne pour parrainer ce camp de lecture dans ma commune native. Venir en aide à une Association qui ne ménage aucun effort pour apporter si je peux  le dire ainsi une lumière de développement dans notre province en générale.  Je ne ferai pas de discours mais j'invite les autorités communales, les filles et fils et toute la population de Koumbia à faire de cette bibliothèque leur  source de savoir et d'apprentissage. Nous, nous n'avons pas eu cette change quand nous étions petits c'est au collège que nous avons bénéficié de quelques romans pour ajouter au savoir de l'enseignant ce qui nous a permis d'être ou nous sommes aujourd'hui. Et lire n'a pas d'âge. La lecture ne fait accroître les connaissances. Ensemble faisons de cette bibliothèque un centre culturel de notre commune. Quant aux élèves participants, je exhorte à bien prendre toutes les choses que vous allez apprendre durant ce camp. Vous êtes les futurs dirigeants de cette commune et du Burkina. La lecture ouvre l'esprit et les portes de succès dans la vie. Je remercie également l'Association FAVL, les volontaires du corps de la Paix au Burkina, les animateurs et tous ceux qui apporteront leur savoir pour la réussite de ce camp.  Je vous souhaite bon camp de lecture, je vous remercie».

Les autorités présentes n'ont pas manqué d'apporter leurs conseils aux participants tout en les invitant à fréquenter la bibliothèque.

Reading Camp at Karaba: Part 2

| No Comments
11.JPG
8.JPG
10.JPG











14.JPG

Reading Camp Pictures from Karaba: Part 1

| No Comments
I just got back from a week and a half in village. Antoinette (the FAVL volunteer in Houndé) and I painted a map of Africa on the Koumbia library (pictures to come later), and then both went to reading camp in Karaba. Since a picture is worth a thousand words, I'll spare you my narrative (for now, anyway) about how much fun the camp was and how much the kids improved their reading skills and learned about hygiene during the week, and just show you.

So for the moment you've all been waiting for, I give you, Camp de lecture 2012 à Karaba!

1.JPG2.JPG










7.JPG

5.JPG
6.JPG











12.JPG
DSCN9146.JPG
13.JPG

Camp de lecture de FAVL 5eme édition 2012

| No Comments
L'Association Amis des Bibliothèques de Villages Africains /FAVL vient de lancer sa 5eme édition des camps de lecture 2012 à la bibliothèque villageoise de Béréba ce lundi 23 juillet 2012.  Ce sont 21 élèves  du cm1 allant au cm2 à la rentrée scolaire  qui ont pris part à ce premier camp de cette année. Durant 6 jours ils ont appris beaucoup de choses  avec l'appui des animateurs de FAVL, des Bibliothécaires et des volontaires du Corps de la Paix du Burkina Faso. A l'issu des 6 jours de travaux, ils ont bénéficié de :

  • des séances de lectures libres et guidées durant lesquelles ils ont amélioré leur niveau en lecture suivi  de stimulation de l'amour de lecture.
  • des séances de dessins pendant lesquelles des connaissances sur les formes et situations du dessin dans l'espace ont été acquises.
  • des séances de sensibilisations sur l'hygiène, le lavage des mains, le paludisme et le VIH/SIDA qui  font  désormais d'eux des futures formateurs de relais dans leurs familles respectives.
  • des séances d'apprentissages sur la fabrication de la  crème anti-moustique afin de minimiser le paludisme dans leurs familles.
Ce camp de lecture a vu la visite de l'inspecteur de la circonscription de la CEB de Béréba, du chef coutumier et le Directeur de la dite école bénéficiaire.  Les enfants se disent prêts à partager leur acquis avec leurs camarades et amis. La bibliothèque restera désormais leur source de recherche du savoir. Ils mettront en pratique tous ce qu'ils ont appris durant le camp. Ils ont par ailleurs remercié les donateurs, l'initiative de FAVL, les personnes avec lesquelles tout ce savoir a été acquis.

DSCN8639.JPG

A cette question posée aux gens des villes, ceux-ci répondent généralement par : "Non, Je ne sais pas!" Et pour cause? Comment peut-on savoir ce qui se fait à 200 ou 300 kilomètres de Ouaga ou Bobo quand on y va presque jamais ou quand la presse nationale n'en fait pas l'échos? Ou encore, comment savoir ce que c'est qu'une bibliothèque de village quand les seules références en la matière sont les bibliothèques urbaines des CELPAC ou encore celles très occidentalisées des instituts francais (CCF) au Burkina Faso. 

Très préoccupé par ce problème, mon collègue Koura Donkoui, instituteur, coordonnateur de FAVL au Burkina (et Chevalier de Palmes Académiques, s'il vous plait) m'a dit un jour :

"- Elisée, il faut qu'on bouscule, il faut que les gens sachent ce qui se fait de bien, il faut qu'on créée un journal pour FAVL au Burkina.
- Un journal?! Mais Donkoui, qui va écrire les articles, qui va financer l'impression, qui va assurer la distribution, etc. Lui répondis-je
- Nooon, je parle d'un petit truc quoi, pas grand comme un quotidien, tu vois ce que je veux dire?
- Un truc du genre bulletin...?
- Voilaaa! Et on va faire écrire les articles par les bibliothécaires et animateurs, je vais organiser tout ça et toi, tu va faire le montage.
- Bonne idée, on pourrait même faire de simples photocopies, agrafées et les distribués à nos partenaires nous-mêmes, pour minimiser les couts de fabrication.
- Exactement..."

Et, c'est comme cela que c'est parti! On en a parlé aux responsables de FAVL. On en a discuté avec Dounko qui à son tour a dit aux bibliothecaires : "Au travail! Ce serait une bonne pratique pour nous tous!"

Pages-de-echos-de-bibliotheques.jpgC'est aussi comme cela que de fil en aiguille, le "Au travail!"  de Dounko a permis de recueillir plusieurs articles et le premier numéro de Échos des Bibliothèques a vu le jour en Mars dernier. L'échos fut plutôt favorable. D'ailleurs, une haute responsable Burkinabè après lecture a dit: "Ahaaan, je ne savais même pas que les bibliothèques là c'était une affaire comme çaaa. Mais c'est très bien mes enfants, vous faites un bon travail. Du courage dèh, du courage!"

Actuellement, l'équipe de FAVL au Burkina Faso travaille activement à la publication du prochain numéro de Échos des Bibliothèques. Sous la même forme d'un petit bulletin destiné a informer les populations et les potentiels partenaires nationaux de FAVL, des activités menées dans les différentes bibliothèques de village. Ce numéro s'articule autour de trois événements principaux qui ont rythmé la vie des bibliothèques de village ces derniers mois et qui sont : Les camps annuels de lecture (actuellement en cours dans les bibliothèques), la floraisons de différents types d'activités, plus intéressantes les unes que les autres, dans toutes les bibliothèques et enfin le processus de transition engagé avec les principaux responsables des collectivités locales où sont implantées les bibliothèques de villages.

Écrivez-nous à l'adresse favlafrica@gmail.com ou revenez sur ce blog, dans quelques jours et vous recevrez en primeur, la version électronique de Échos des Bibliothèques.

Lisez le numéro précédent ici : Échos des Bibliothèques numéro 00
DSCN2732.JPG

"Out Day" in Ghana

| No Comments
Yesterday was a day Ghanaian children call "Out Day." This day is always a vacation day. That is the school goes on break for a holiday. On this day food of different kinds are prepared and drinks are brought and even new cloths are brought for kids to go school for their last day at school for the break. It is one of the happiest days in Ghana for kids.

I was at Kunkua library for our usual After-School Reading Activities which started last week. Ever since we started this activity the kids are always at the library to read for themselves especially those who were not able to read or complete reading a full book.  They come to continue.  Thursdays are allocated for the librarian and helpers or Coordinator to monitor and assist kids to read.

The Out Day celebration affected the program yesterday because I was at the library at about 2pm and until 4pm students were coming home from school. I had brought some cookies along when I was going and it was distributed to all the kids that came.

DSCN2724.JPGDSCN2714.JPG


Dounko writes: 

L'association Amis des Bibliothèques de Villages  Africains /FAVL vient de donner le top départ de sa cinquième édition des camps de lecture à la bibliothèque de Béréba ce lundi 23 juillet 2012 avec les élèves de la classe du CM1 bientôt au CM2 à la rentrée scolaire 2012-2013.  A 6h40mn les animateurs, les bibliothécaires, les assistants de camp attendaient les enfants à la bibliothèque. 18 enfants se sont présentés pour cette première journée. Il faut noter également la participation de trois volontaires du Corps de Paix pour apporter leur savoir dans ce domaine.
Après avoir fait l'appel les enfants furent habillés en t-shirts du camp puis chacun a pris son petit déjeuner. Les animateurs leurs ont souhaité la bienvenue  au camp de 2012  suivi des consignes des principes du camp c'est-à- dire la discipline durant tout le camp qui durera 6 jours. Une petite ambiance a régné avant l'entame de l'activité qui fut un pré-test sur les thèmes des  activités de sensibilisations et un petit test de niveau en lecture.  Cette journée a eu une grande motivation du coté des élèves que des animateurs.

DSCN8639.jpg

Future Readers at the Library in Dohoun

| No Comments
Donkoui writes:

Nos bibliothèques sont souvent des lieux populaires. En plus de la lecture et du prèt de livres, des communautés utilisent les hangars à d'autres fins pendant les heures de fermeture des gérants.DSCN7766.jpg

Cette femme vient pour se procurer de l'eau à la pompequi est à proximité de la bibliothèque. Etant mère de jumeaux, elle vient bercer ces enfants sous le hangar de la bibliothèque en attendant son tour d'avoir de l'eau pour rentrer chez elle. Elle nous a confié qu'elle aime bien la bibliothèque et elle profite pendant les heures d'ouverture pour feuilleter les albums pour voir certaines photos. Elle trouve que ses jumeaux se reposent bien quand ils sont sous le hangar de la bibliothèque.
 
Voilà des futurs lecteurs de cette bibliothèque !!!!!
Je m'appelle OUEDRAOGO YACOUBA. Je suis un élève Burkinabé. J'ai commencé à fréquenter la bibliothèque de KOUMBIA depuis que j'étais au CE2. Grace à la lecture que j'ai tant aimée, j'ai un bon niveau notamment la littérature (philosophie, français, anglais). Cela m'a permis de décrocher mon baccalauréat série A4 au premier tour. En 2008 la bibliothèque de KOUMBIA a organisé un concours de lecture consistant à lire 40 romans en l'espace de deux mois. A la fin de ce concours, j'ai été retenu comme le meilleur lecteur. Cela m'a permis de travailler comme assistant lors des camps de lecture que j'apprécie bien.

Je remercie de ce fait les bibliothèques villageoises et toutes les structures comme FAVL (Friends of African Villages Libraries) qui œuvrent  pour la promotion de la lecture en milieu rural.


DSCN5757.JPG


FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID