Recently in FAVL Category

Rencontre de la nouvelle équipe de FAVL.

| No Comments
Elodie écrit:

Ce lundi matin à 8heure une réunion  a été initiée par le représentant  national  de FAVL M. SANOU; réunion au cours de laquelle la nouvelle équipe composée de: Mlle BATIONO Élodiephoto pour blog-1.jpg Coordonnatrice régionale zone du nord; TARAMA David, et GOUEM Boukary, tous deux animateurs, a été présentée au STAF. Ce fut l'occasion pour tous de se connaître, d'échanger, et ce faire une idée de la tâche qui nous incombera. De prime à bord j'ai été frappée par l'ambiance conviviale qui régnait dans le service. Les uns et les autres ont fait des efforts pour nous mettre autant que possible à l'aise et faciliter notre intégration. Plongé dans la documentation, les échanges, les conseils, les choses étaient tellement passionnantes que nous n'avons pas vu l'heure passée. Nous voici déjà à la fin de la journée. Pour ma part je quitte les locaux de FAVL  le cœur plus léger car les craintes que j'avais pour ce qui est du travail ce sont pour la plus part dissipées. Une nouvelle page du grand livre de FAVL vient de s'ouvrir et j'espère pouvoir y écrire quelques lignes.
Je vous dis donc à tous: LET'S GO
photo pour blog-1-2.jpg


Don de matériels à FAVL

| No Comments
Djibril SANGARE écrit

FAVL a reçu un don de matériels composé de romans, de bandes dessinées, des annales et d'autres fournitures scolaires comme des stylos, des cartables. Ce don provient de GabrielGabriel don.JPG ADJAVON résidant dans le quartier  Zone Du Bois, non loin du siège de FAVL à Ouagadougou. Notre donateur fréquente le Lycée Français Saint Exupéry à Ouagadougou. Et il vient de réussir brillamment à son examen de Baccalauréat série 'S' pour la session de 2015.
Ainsi, Il encourage les lecteurs à utiliser ces documents à bon escient afin de pouvoir améliorer leurs connaissances. Toute l'équipe de FAVL remercie  Gabriel  ADJAVON et le félicite.

INA: Institut Nationale d'Alphabétisation

| No Comments
Djibril écrit:

INA:institut Nationale d'Alphabétisation, devenue DRINA, est un centre qui œuvre dans le INA burkin-bila.JPGdomaine de l'éducation non formelle. Cet institut travaille pour promouvoir l'alphabétisation en langues nationales. Pour cela, l'institut met  des documents écrits en langues nationales à la disposition des apprenants.  Les livres sont transcrits dans la plupart des langues nationales du Burkina. De même, la traduction et l'adaptation des textes y sont faites. La DRINA est un centre par référence pour avoir des documents édités dans les différentes langues nationales du Burkina.

ina.JPG



Conte : Ce sont les paroles qui mènent le monde!

| No Comments
Djibril écrit

Contes et légendes du monde francophone est un recueil de contes de plusieurs pays africains, écrits par Andrée Vary et Claire Brouillet. Ce livre présente des diversités de contes racontés par plusieurs communautés africaines, asiatiques, américaines. Ce conte intitulé : '' Ce sont les paroles qui mènent le monde ''est un conte Gabonais. A travers ce récit, nous voyons le respect de l'étranger, l'hospitalité qui lui sont offerts, et le jugement du chef de village pour trancher une situation difficile.
photo du conte.jpg
En bref, Il était une fois dans un petit village où tous les habitants étaient des paysans. Ils partaient aux  champs chaque jour pour cultiver. Un ogre habitait les brousses de ce village environnent. Ce géant se promenait et dévorait les récoltes des pauvres paysans. Ainsi, le géant ogre dans ses promenades rencontra des femmes en train de récolter des arachides. Les arachides étaient entassées dans des calebasses.  Ces femmes tremblantes de peur, dirent à l'ogre : « Prends une calebasse d'arachide va manger avec les enfants ». Les enfants étaient assis sous un grand arbre en train de s'amuser. L'ogre s'étonna des propos de ces femmes, il crut mal entendre ce que les femmes dirent. Ces dernières répétèrent : « Prends une calebasse d'arachide va manger avec les enfants». L'ogre prit une calebasse d'arachide et partit manger avec les enfants. Il mangea les enfants et les arachides. Quand les femmes revinrent pour se reposer sous l'ombre, elles constatèrent que l'ogre a mangé et les enfants et les arachides. Elles convoquèrent l'ogre chez le chef du village. Les femmes se plaignirent du fait que l'ogre mangea leurs enfants. L'ogre répondit j'ai fait ce que les femmes m'ont dit de faire. Et le chef lui demanda : qu'est-ce que les femmes t'on dit de faire? L'ogre répéta, elles m'ont dit : « Prends une calebasse d'arachide va manger avec les enfants ». J'ai pris une calebasse d'arachide et je suis allé manger avec les enfants. Le chef n'a pas pu trancher le problème. Le chef renvoya les deux parties. Il dit ''faites bien attention à vos parole, ce sont elles qui mènent le monde''.




Bref résumé du livre : Candide ou l'Optimisme

| No Comments
Zebret Moumini,Bibliothécaire de Bougounam écrit:

Voltaire2.jpg Comme disait parfois son précepteur Pangloss, si Candide n'avait pas été chassé d'un beau château, à grand coup de pieds au derrière pour l'amour de demoiselle Cunégonde, il ne serait pas là dans sa petite métairie  pleine d'oranges, à manger ses pistaches et à cultiver son jardin. Les voyages et les aventures de Candide à la poursuite du bonheur  et de la sagesse donnent le vertige. Comment garder son optimisme quand on va d'horreur en catastrophe ? Pourtant dans le monde les hommes sont fanatiques, méchants, belliqueux. Candide doit apprendre la tolérance, l'art de vivre en paix et avec les autres, et l'amour de la liberté.

Hommage à Norbert Zongo

| No Comments
Rahamane écrit:

Thumbnail image for couverture parachutage.jpgLe parachutage par Norbert Zongo, une belle découverte, un récit plein d'émotion et de rebondissement. Un roman à lire pour comprendre la gestion du pouvoir, des présidents assoiffés de pouvoir et souvent très mal conseillés. En voici le résumé : Un coup d'état traîtreusement orchestré renverse Gouama, le « père fondateur de la nation » président de la république de Watinbow. « Guide éclairé » réussit à s'échapper grâce à un âne. Dans sa fuite il est sauvé par des étudiants qu'il avait emprisonnés pour « communisme ». Ces derniers l'aide à franchir la frontière pour la république de Zakro. Un plan est mis en place pour reconquérir le pouvoir perdu mais avec les nouveaux accords entre Watinbow et Zakro, l'ancien « père fondateur de la nation » est livré au nouveau maître de Watinbow.

Djibril writes:

Thumbnail image for Beverley Naidoo.jpgThe story begins with the two children Naledi and Tiro having their baby sister Dineo very ill. They thought, it will be better to bring Dineo to hospital, how to do so if they are penniless? Then, Naledi and Tiro planned to walk to Jo'burg in order to find their Mma (mother) working over there. They start walking and walking until a trucker reaches them. The trucker was a kind man; he let the children get on board his truck. When they arrived at the trucker's destination, the man has found a bus in destination to Jo'burg for the children; he even gave them some money for their trip. On the bus they meet a new friend named Grace Mbatha. She was going to the same destination like the children. On their ways Naledi and Tiro have learnt the discrimination between Whites and Blacks. They have learnt how white men have their buses and schools where black men were not admitted. They also learnt how black men, namely students went endlessly on strike so that they can get freedom. Naledi and Tiro managed to find the place where their mother lives and works. They explained how their young brother was suffering from a sickness. So, the mother asks her white boss few days to go back home and look after her sick child. Once at home, the mother brought Dineo to the nearest hospital. Over there, they have to follow a long queue of women entering the hospital with their patients. Most of the children in that hospital were suffering from a disease caused by the lack of food. When the nurse examined Dineo, he gave few days to the family to come back to the hospital, at that time Dineo must remain there. A few days later, the family   returned to the hospital. So Dineo recovered but he was very weak. They went home together.

Do you want to know more about the author? Visit her on line at www.beverleynaidoo.com 

Développer le gout de la lecture chez les tout-petits

| No Comments

Rahamane écrit :

Les enfants aiment les lectures organisées par les bibliothèques FAVL. Ces séances constituent de merveilleuses aventures pour les tout-petits. Pendant ces séances de lecture chaque enfant découvrira peut-être un nouveau personnage préféré en lisant, en écoutant et en regardant les images. A la fin de chaque séance, certains enfants emporteront certainement de nombreuses histoires intéressantes à la maison.


blog.jpg

Video of Ivette at the Béréba Library

| No Comments

Official Announcement of Mayor's Support

| No Comments
On October 12, FAVL Activities Coordinator and 2 FAVL librarians attended a communal meeting led by the mayor of Béréba. At the meeting, the mayor officially announced the commune's support for the libraries in Béréba and Dimikuy.

Alidou writes:

La sortie du 12 octobre 2012 à été à Béréba. Cette sortie était inscrite dans le cadre de la quatrième session ordinaire de la mairie de Béréba. Environ une soixante de personne ont répondu à l'appel parmi lesquelles je pouvais noter la présence de deux gérantes de FAVL à savoir Koura Ivette et Korbeogo Salimata. En effet, j'ai suivi avec grand intérêt les débats, mais ce que je retiens de très préoccupant pour moi au cours de cette session, c'est la prise en charge annoncé des gérantes des bibliothèques de Béréba et Dimikuy par le maire dont le conseil va siéger bientôt pour la délibération.
« previous 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID