Recently in Africa Children's Books Category

L'épreuve de Noko

| No Comments
l'epreuve_de_nokoFAL.jpgWhile travelling around the village libraries I took the time in one to read a children's book, L'épreuve de Noko by Hélène Ngoné DIOP and Samba NDAR CISSE (Illustrateur).  The cover looked interesting, but the story turned out to be a pretty banal 1001 Nights ripoff of a cat genie who changes a man into a cat.  The man was about to propose marriage to a lonely village woman... she lives alone then except for her loving cat, and because she is good eventually she is given the secret to turn the cat back into a man and they grow old together.  

I shouldn't be too critical... 90% of all children's books are exactly the same thing as this!  Producing a gem isn't easy.

Aya Update

| 1 Comment
Hi FAVL fans,

As you know, we've been working on a project to get the five-book series of Aya de Yopougon in each of the 11 FAVL libraries in Burkina. We've made progress since the beginning of the project- back in June, we received enough money from GlobalGiving donations to purchase one book in the graphic novel series for each library. Through GlobalGiving, we've recently received donations with which we'll be able to buy one more book for each of the libraries. We've had some challenges along the way too - the books are a little pricy here in Ouaga and the main bookstore is out of the first and second books of the series. So we'd like to ask our friends in France to help us out and send us a copies of the books in the Aya de Yopougon series. Every little bit is appreciated not only by us but the kids who visit the village libraries in hopes of reading books with familiar language with scenes from their own lives in African villages.

A million thank you's to those who have already donated, and stay tuned to the FAVL blog and the GlobalGiving website for regular updates on the progress of the project.

New Book : Festival des Masques

| No Comments
Festival des Masque is an annual event of masks  in Burkina Faso. Scott Worthington who is Peace Corps Volunteer in Burkina Faso did a lot of great shots during the last edition of this popular event. Scot has contacted FAVL team to discuss the possibility of making a photos' book for libraries, with the pictures he has taken. And this is the result:

festival_des_masques_cover_front cover.jpg

Activité de lecture avec les femmes de Boni

| No Comments

Dounko wrote a report on a reading activity he has done with the women at the library of Boni:


Les femmes de Boni à la bibliothèque.jpg

Au mois de mars 2012 le bibliothécaire animateur de FAVL a animé une séance de lecture pour les femmes de Boni dont la plupart sont des analphabètes. Cette séance a mobilisé une quinzaine de femmes qui sont venue gouter aux livres que les lettrés savourent tous les jours ouvrable de la bibliothèque. Elles ont été ponctuelles pour ne pas manquer cette activité. Avant de commencer, il a souhaité la bienvenue à toutes, tout en encourageant de bien suivre afin de comprendre le message véhiculé à travers le livre d'un auteur africain. Le livre a pour titre : l'appel de sojus. L'auteur raconte comment un enfant handicapé qui a apprit à écrire grâce à ses petits frères qui vont à l'école en le laissant seul durant les jours ouvrables. Jouant avec le chien son compagnon à l'absence des membres de la famille car ne pouvant pas marcher. Il ne se limita pas seulement à écrire, il conservait également le message des tambourins magiques du village. C'est ainsi que lui et le chien ont pu sauver tout leur village situé entre la mer et la lagune. C'est sous une tempête qu'il pu se déplacer pour aller jouer le tambour ce qui permis aux paysans étant aux champs de savoir qu'il y a danger au village. Ils arrivèrent à temps pour sauver les animaux et les vieilles personnes. Quant ils se rendirent compte du sauveur, une cérémonie fut faite en présence des médias pour marquer l'événement. Il reçu des cadeaux et un vélo pour lui permettre d'aller à l'école comme les autres enfants du village. Depuis ce jour tous les enfants handicapés vont à l'école.

Ces femmes marquées par le courage de Sojus, comme aussi le plaisir que les lecteurs partagent avec les livres. Nombreuses d'elles ont regretté de n'avoir pas faire l'école ou ayant abandonnées les bancs au bas âge. Bondé Hassamou a confirmé faire l'alphabétisation afin de savourer à ce grand plaisir des livre. L'animateur fut très satisfait de son activité et programmé des séances de ce genre pour donner le gout de lecture ou d'apprendre à ces femmes de boni.


Sanou Dounko



From Abidjan.net:

Le SILA (Salon International du Livre d'Abidjan) est la nouvelle trouvaille du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama. Le ministre-écrivain a clairement exprimé cette volonté le jeudi 29 mars 2012, au cours de la rentrée éditoriale de la maison d'Editions Les Classiques ivoiriens. Qui s'est tenue à la salle de conférence Abissa II de l'hôtel Pullman. Selon le ministre de la Culture et de la Francophonie, des discussions sont en cours avec des opérateurs et amateurs de livre afin de créer le SILA. «Le livre a un rôle important à jouer dans nos sociétés. Nous comptons faire du livre un moteur de nouvelle croissance économique. Le Président de la République, Alassane Ouattara est convaincu que la connaissance et la culture sont le quatrième pilier de l'émergence socio-économique d'un pays», a révélé Maurice Bandaman.

Selon lui, une plateforme de collaboration vient d'être initiée avec les différents membres de l'Uvicoci (Union des villes et communes de Côte d'Ivoire) pour permettre aux maires de toutes les circonscriptions de construire des bibliothèques dans leurs localités respectives. Ces bibliothèques seront équipées en ouvrages et manuels scolaires par le ministère de tutelle.

Il a battu en brèche, l'idée selon laquelle les Ivoiriens sont allergiques à la lecture. «Les Ivoiriens aiment lire contrairement à ce qui se dit. Il est possible de faire de la Côte d'Ivoire un pays du livre», a-t-il tranché. Toutefois, le ministre-écrivain s'est indigné du fait que la chaîne de distribution reste le talon d'Achille de l'émergence de la lecture car elle demeure un casse-tête chinois dans les pays africains. Le directeur général de ''Les Classiques ivoiriens'', Dramane Boaré a indiqué que l'objectif poursuivi par cette rentrée éditoriale était de donner la possibilité au public ivoirien de découvrir à la fois les livres et les auteurs. Il a par la suite introduit un plaidoyer auprès du ministère de l'Education nationale. Notamment la libéralisation du secteur du livre afin de permettre un véritable essor et garantir un prix d'achat assez supportable pour les lecteurs. Créée en 2005, la maison d'Edition et de distribution, ''Les Classiques d'Abidjan'' a publié vingt (20) titres - en 2011 - relatifs à l'enseignement primaire, secondaire et parascolaire.

Sending Books for the Reading Camps

| No Comments
I have recieved two boxes of books that I ordered on fastpencil. It a total of 55 mini-book that will be used in the coming Summer Reading Camps. The first titled : L'Hygiene Est Pour Tout Le Monde is written by Kara Coughlin a former RWA program student in Burkina Faso. The second book is the Bwamu-French version of Moringa a book by Alison Wallace and Christopher Davis two Peace Corps volunteers currently in Burkina Faso. More books here: FAVL's Books

New Book: Moringa!!

| No Comments
Elisée wrote:

This is FAVL new mico-book. The text and the photos are from Alison Wallace and Christopher Davis, two peace corps volunteer in Burkina Faso. This is a excellent book about the moringa, a multiple-purpose plant used in Burkina Faso. The book titled Làbàɲu is in bwamu language translated in french. Coming soon the moore-french and the jula-french versions. Here is some of the wonderful pictures from the book now available on fastpencil.


moringa_2.jpg


moringa_1.jpg

Les Jumelles du Kurumari

| No Comments
Elisee wrote:


Dounko has just read this excellent book, he sent us a little summary and invite us to read this book:


les jumelles de kurumari.jpg"Les jumelles du kurumari est le titre du livre d'Ismaël Soumaïla Traoré que je viens de lire.
Ce roman parle de l'histoire des jumelles de Nèènè habitante de farabougou. La naissance des jumelles fut une grande fête à farabougou. Adam et Awa leur noms respectifs, se ressemblaient comme une goutte d'eau de telle sorte à leur bas âge seule Nèènè la maman pouvaient les distinguer. Pour leur santé et les bénédictions de survivre, une de leur proche faisait le tour du village pour demander les voisins, parents et autres des bénédictions de santé selon les coutumes de farabougou. Mais aujourd'hui les gens abusent de ces coutumes pour maltraiter les jumelles ou jumeaux. A 7ans elles vont à l'école comme les autres enfants du village. En grandissant Adam était plus grosse et coquine qu'Awa. Awa aimait la lecture qui la faisait voyager à travers le monde et apprenait à comprendre toute l'actualité. Quant à Adam elle préférait sortir avec des garçons plus âgés qu'elle ou voulait plutôt se marier. Awa à travers la lecture a appris beaucoup de choses et sensibilisa sa sœur à poursuivre les études avoir l'âge normal avant de penser au mariage. N'écoutant pas les paroles, Awa utilisa les images qu'elle sait procurer à la bibliothèque pour parler et montrer les images des jeunes filles marié tôt soufrant de fistules, du VIH/SIDA etc. Cette manière convaincue Adam à reprendre ses études et à fréquenter la bibliothèque également. Etant de bonnes élèves en classe, tout le village les aimaient vu le respect qu'elles avaient pour leurs camarades ou aux personnes âgés qu'elles rencontraient sur leur chemin. Les plus riches voyant la beauté d'Adam, ont corrompu les parents prédisant la maturité pour le mariage. Les parents voyant l'argent ont accepté en décidant de les faire quitter et se marier les camarades de classe la nouvelle et devinrent tristes à tel point que nombreux d'entre eux préféraient quitter l'école si les jumelles venaient de les quitter pour le mariage. Une assemblée fut convoquée pour convaincre les parents sur l'importance des filles à l'école et pour toute une nation. C'est ainsi que les parents des jumelles les laissèrent pour continuer les études.
C'est un livre à lire absolument ou à partager avec les autres."

Dounko Sanou
Bibliothecaire Animateur
Elisee wrote:

Donkoui has sent us a report on the process of the establishment of a library in Ouargaye, Burkina Faso:

"La bibliothèque de OUARGAYE est la douzième bibliothèque que FAVL est en train de
s'activer pour implanter dans la province KOULPELGO au BURKINA FASO. Elle est l'œuvre d'un donateur Américain. Son implantation a tout d'abord commencé par une rencontre de concertation avec la communauté de OUARGAYE qui était composé du maire, des conseillers municipaux, des directeurs d'école, des membres des associations des parents d'élèves des écoles et collèges en date du 7 novembre 2011. Lors de cette mission, l'équipe de FAVL qui s'est rendu sur les lieux a expliqué la philosophie et les objectifs de FAVL à la communauté qui n'a pas manqué de poser des questions sur le fonctionnement et les différentes prestations de service. A l'issue de cette rencontre, deux bâtiments ont été présentés à l'équipe de FAVL. A cet effet un des bâtiments a été choisi pour abriter la bibliothèque de OUARGAYE. Il faut rappeler que ce bâtiment était en mauvais état et nécessitait des travaux de réfection. La tache fut confiée à un entrepreneur qui devrait en collaboration avec la mairie nous faire parvenir un devis de réfection complète avec hangar et WC. Quelques jours après, le devis nous parvint. Après analyse, il est ressorti qu'il était très élevé, plus de 2 millions de F CFA ne permettra pas de doter cette bibliothèque en livres après toutes les dépenses de réfection. Une recommandation a été faite à l'entrepreneur de revoir à la baisse le dit devis. Alors le devis a été revu et corrigé à 1millions 5 cents mille FCFA environ. Après échanges avec le maire et l'entrepreneur, une somme de 750.000FCFA fut versée à l'entrepreneur dans le courant du mois d'avril 2012. Il devait finir la réfection du bâtiment, de la clôture et du WC avant la deuxième quinzaine du mois de mai 2012. Aux dernières nouvelles, les travaux suivent normalement leur cours"

Koura Donkoui

Nnedi Okorafor's youth novel, Akata Witch

| No Comments
akata witch.jpg
I heartily recommend Nnedi Okorafor's Akata Witch.  Yes it is Harry Potter in Africa, but Harry Potter was The Black Cauldron, and turtles all the way down.  It's a well-written, swift novel for youth, and I hope she finds a big audience among African and African-American youth.  The central message of listening and thinking about how to be better, and wiser, than your parents, and also realizing that your parents maybe are just as human and agonized as you are, is nicely delivered. 

If you have read this, and want to send your used copy to our libraries in Ghana, do pop them into the mail to FAVL.  We'd be grateful, as will the young readers!
« previous 1 2 3 4 5 6 7 8 9

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, Peace Corps volunteer Emilie Crofton, Krystle Austin, Elisee Sare, and Monique Nadembega.

OpenID accepted here Learn more about OpenID