Rapport des camps de lecture de Béreba et de Dimikuy

| No Comments
Aïcha écrit:
Du 14 au 18 Août 2017 nous avons participé aux camps de lecture qui se sont déroulé simultanément à Béreba et à Dimikuy. 
PICT0018.JPG
Le 13 nous avons rencontrés les bibliothécaires pour échanger et distribuer le matériel. Alors le 14 nous avons commencé avec l'appelle et la distribution des tees shorts. A Bereba on a commencé avec 23 enfants et 25 à Dimikuy. Dans l'équipe d'animation du camp on avait à bereba la program officer, la bibliothécaire, l'assistant, l'enseignante et 06 filles bénéficières de la bourse LYNN DUNN et à Dimikuy on avait l'assistant, la bibliothécaire, l'animatrice, l'enseignante et 04 filles. Avec un retard on a entamé les activités tout en respectant le programme. On a eu la visite du deuxième adjoint au maire et directeur de l'école qui est venu encourager et conseiller les enfants. L'activité d'évaluation nous a permis de diviser ceux de bereba en 04 groupes (les travailleurs, les chercheurs, les lions et les étalons) et ceux de Dimikuy en 05 groupes (Wendpanga, Panga, Wende ya Wendé, Vainqueur et). Dans l'ensemble le niveau des enfants était moyen et faibles car ils avaient principalement des problèmes de ponctuations, de conjugaison et de prononciation. Le premier jour les enfants n'étaient pas trop dynamiques et la participation était morose.  A la fin de chaque journée on faisait le point de la journée et on échangeait avec ceux de Dimikuy pour faire le point. Les activités se déroulaient bien car le deuxième jour, on était à 25 enfants également à beraba.
PICT2571.JPG
 Les lectures assistées, les lectures par tutorat et la lecture des livres photos ont amené les enfants à se motiver avec les jours. L'enseignante a fait des petites leçons par rapport aux difficultés que les enfants rencontraient dans la lecture et des leçons de vocabulaire pour les mots difficiles. Pour les exercices physiques, on a évité les jeux trop physiques pour pallier à de éventuels accidents. Cependant on n'a pas échappé à des égratignures. Car il y'a eu un enfant blessé au pied, nous avons lavé la plaie avec du savon et les filles ont mis de la pénicilline. Les jeux physiques étaient des jeux de réflexe et de mémoire. Chaque jour, chaque enfant bénéficiaient d'un petit déjeuné et d'un déjeuner par ailleurs il y'avait de l'eau potable pour la boisson. Les derniers jours, toutes les activités à bereba n'ont pas pu être effectuées à cause de la pluie. On avait invité des parents à 10h pour la lecture des discours par les enfants cependant la pluie a empêché et quelques parents sont vénus après la pluie au environ de 15h alors on n'a pas pu clore comme on le souhaitait. 
PICT0027.JPG
 
Les difficultés
Les difficultés étaient liées au problème de déplacement car il m'était difficile de faire la navette entre beraba et dimikuy car je n'avais pas de moyens de locomotions. En outre quand l'enfant c'est blessé au pied et on n'avait pas de petit kits de santé pour les petits soins pourtant il s'est blessé au camp.  
FB_IMG_15032162313465176.jpg

Leave a comment

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID