Rapport du 29/04/2017 à Bantogdo

| No Comments
Dieudonné écrit
117.JPG
J'ai animé une séance de discussion avec les élèves parrainés par le programme Chelsea Detrick Scholars à Bantogdo Le samedi 29 avril 2017. La discussion a débuté aux environs de midi d'autant que quelques-uns avaient des devoirs au programme.
Les échanges ont commencé par un bref résumé de l'œuvre lue par chaque participant. C'est ainsi que Sébégo Vincent, Konsimbo Marie, Zangré Rachel, Nikiéma Talato, et Nakelsé Basnewendé ont parlé respectivement de « le devoir de classe », « l'anniversaire », « la rentrée des classes », « l'anniversaire » (de Missa Hébié) et « le vent de l'amour » (de Joël Ouédraogo).
J'ai pu constater quelques faiblesses dues au fait que certains n'ont pas terminé la lecture de leur livre.
Face à ces écueils nous sommes passés à l'étape suivante à savoir la  narration orale d'une histoire, d'un conte ou d'un évènement de son choix. C'est ainsi que Sébégo, Zangré et Nakelsé ont pu s'exprimer aisement, comparativement au précédent exercice. Konsimbo et Nikièma très timides, n'ont proposé aucune histoire nonobstant quelques insistances.

Poursuivant toujours la discussion en sirotant  tous la boisson locale ou bière de mil, encore appelée « dolo », nous avons entamé la troisième partie qui a consisté à la lecture à haute voix des pages 13 et 14 sur « les mamans du monde ». Tous les participants ont pu lire les deux pages en intégralité sans difficulté majeure. Cette lecture a été suivie de questions de compréhensions. C'est ainsi qu'ils ont participé activement avec une bonne ambiance. Chacun s'empressait de donner une réponse à chaque question posée.
J'ai profité de cette ambiance pour faire une dictée sur les deux premiers paragraphes lus à haute voix. La correction a été faite sur place par échange des copies entre les cinq élèves. J'ai remarqué que Zangré Rachel a obtenu la note de 18 sur 20. Les autres ont eu une note en dessous de la moyenne. Cela m'a permis de mesurer un tant soit peu la capacité de la mémoire visuelle de tout un chacun.
Avant de lever la séance aux environs de 15 heures des conseils leur ont été donnés sur comment faire le résumé d'une œuvre. Faire un  résumé succinct consiste à  donner le titre de l'ouvrage, le nom de l'auteur, les noms des personnages principaux et dire en quelques phrases les thèmes traités et une appréciation personnelle.

Cette mission a été pour moi d'une importance capitale parce qu'elle m'a donné de connaitre les difficultés des participants mais aussi de savoir l'importance que ceux-ci accordent à la lecture et aux séances de discussions autour du livre.

Leave a comment

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID