La nouvelle bibliothécaire de Sara

| No Comments
Dounko écrit:

Domboué Florence est la nouvelle bibliothécaire de la bibliothèque villageoise de Sara situé sur l'axe Dédougou-Bobo. Elle est la quatrième bibliothèque installée dans la province du Tuy par FAVL. Arrivé en janvier 2015 après le départ de Pémou Lucie l'ancienne bibliothécaire, elle a su se mettre dans les rangs des bibliothécaires de FAVL.  En fin mai je la rendue visite au sein de la dite bibliothèque. J'ai trouvé la cours et l'intérieur de la bibliothèque bien propre avec des livres bien rangés. Elle est très simple et compréhensive selon les utilisateurs de la bibliothèque.  J'ai vérifié ses outils de travail. Tout le matériel est exploité convenablement dans l'ensemble. J'ai juste fait quelques remarques sur des insuffisances observées. Je la beaucoup encouragé à persévérer dans sa nouvelle fonction sans oublier de la motivé à aimer la lecture afin d'être un modèle pour les lecteurs. Elle a bien aimé ma visite et se dit prête à travailler plus pour le bonheur de la population.

photos blog-1-3 sm.jpg
photos blog-1-2sm.jpgphotos blog-1sm.jpg

Effet des camps de lecture

| No Comments
Dounko écrit:

Les camps de lecture organisés par FAVL ont des effets positifs en témoigne le cas de Cissé Ousmane qui a participé au camp de lecture 2012 à la bibliothèque villageoise de Pobé-Mengao. Il avait un niveau bas lorsque nous avons fait un test avant de commencer les activités du camp. Il a amélioré ses connaissances pendant cette période d'apprentissage au sein de la bibliothèque. Les activités d'expression orale étaient ses favorites. Il fut admis au Certificat d'Etude Primaire à la rentrée scolaire qui a suivi. Actuellement il fait la classe de 6ème au lycée départemental de Pobé. Cette année je viens de le voir remporter le premier prix du défilé de la journée traditionnelle organisée le 09 mai 2015 par son établissement. Je fus émue de le voir discerner ce premier prix. Je lui encourage avant de lui dire de continuer à fréquenter la bibliothèque. Merci aux donateurs qui œuvrent sans cessent a changer des vie au Burkina Faso.

laver-1-6sm.jpg

SANOU Dounko nous écrit:

Le samedi 9 mai 2015, j'ai accompagné KONFE Amidou bibliothécaire de Pobé-Mengao  à son  invitation par les professeurs du Lycée Départemental dudit département. Cette invitation s'est inscrite dans le cadre de l'organisation de la journée de la Francophonie au sein de l'établissement. Pour les professeurs et les élèves, la bibliothèque joue un rôle très important. Ils lui ont dit merci pour son bon travail au profil de tous. Le bibliothécaire les a remerciés  pour la confiance portée en lui et les encouragements faits à son endroit. Pour ma part, je leur ai remercié pour cette reconnaissance et surtout les inviter à la fréquenter. Les pris des meilleurs élèves du comité d'organisation de cette journée ont été remis par le bibliothécaire.

laver -1-4 sm.jpg

















laver sm1-5.jpg

From Alex Tabarrok at Marginal Revolution:.

After promoting women's groups in West Bengal as a route to development a West Bengali woman asked Lant Pritchett:

You all are from countries that are much richer and doing much better than our country so your country's women's self-help groups must also be much better, tell us how women's self-help groups work in your country.

Pritchett's inability to answer the question led him to what I call Pritchett's postulates of development, four criteria to decide whether factor X is an important determinant of development.

  • More developed countries must have more X than less developed countries.
  • The developed countries must have more X than when they were less developed.
  • Recent development successes must have more X than development failures.
  • Countries that are developing rapidly must have more rapid growth of X than those that are developing slowly.

Since more developed countries don't have noticeably more women's self-help groups, this idea fails Pritchett's postulates.

To which I add, community or public libraries pass this test brilliantly.  Developed coutries established them like crazy during the period of rapid growth 1880-1930, and then continued after WWII.  China has seen a similar rise of libraries according to Zhixian Yi.

After the overthrow of the Qing dynasty in 1912, "the New Culture Movement" and "the New Library Movement" were in full swing with the founding of the Republic of China. With "the New Library Movement" and even or dinary people's participation in the vigorous librarianship construction, libraries developed very rapidly. Especially in 1912, Yuanpei Cai, as Minister of Education, promoted social education and established the popular library as a social institution. With the promulgation of the library regulations, this kind of library, as one of the most important institutions of social education, developed very quickly (Gong, 2011a, p. 3). The total number of the popular libraries was 2492 in 1936 (as cited in Gong, 2011a, p.3).
What I like about the photo, of Doye Cecile sitting just outside the library, is that she clearly is enjoying learning about the smartphones, but she is sitting on the only tiled structure in the whole village.  Steve Cisler made this possible!


EIFL doye cecile.jpg

FAVL news of the week from Burkina Faso

| No Comments
Lots happening in Burkina Faso

  • FAVL director of Burkina Faso Sanou Dounko is down in Tuy province for a meeting of the seven librarians in the province.  He stopped in Boni library on the way, to talk with village authorities.  The librarian is not performing his duties diligently, according to our regional animator Alidou Boue, so Dounko wanted to communicate our dissatisfaction clearly to local authorities and deliver a letter.  On Fcebook he posted a picture of himself talking with Boni leader Yacouba Bonde (also a well known traditional Bwa sculptor and dance leader).  Dounko then met with leaders in Bereba, who have supported two libraries (Bereba and Dimikuy) over the years.  Everything running well there.
  • Dounko is also interviewing participants and families for the EIFL girls health reading clubs project that is entering its final stages.
  • FAVL program office Nanema Rahamane is out in the north with Sangaré Djibril visiting communes for the CRS 20 library project.  They are working with village authorities to finalize the designation of buildings to be converted into libraries.  One village, Zimtenga, just found out they are getting a special grant from the government to build a library and two classrooms.  So they will have an extra-special library for sure!
  • Speaking of Sangaré Djibri, he was in Sebba a couple weeks ago, and that community's library project is proceeding.  he visited the proposed building with community leaders.
  • FAVL program office Kiendrebeogo Jacques is also out this week, with a CRS program manager, looking at buildings proposed to be libraries.
  • Meanwhile, in the central office in Ouagadougou, accountant Sinkondo Marceline has been busily keeping our accounts up to date and in good order, despite the frequent cuts to electricity.


Public library alarmism from John Palfrey

| No Comments
Mainly about libraries in development countries.  A nice review of the book is here.

Libraries are in peril, he writes, facing budget cuts and a growing perception that technology has rendered them less necessary. All that's at stake, Palfrey argues, is America's experiment in self-government. "If we do not have libraries, if we lose the notion of free access to most information, the world of the haves and the have-nots will grow further and further apart. Our economy will suffer, and our democracy will be put at unnecessary risk."

...

You don't really have to believe that the fate of the republic hangs in the balance to recognize that libraries are facing unique challenges wrought by changing technology and consumer habits. Palfrey's main concern seems to be not that people will be cut off from information but that the main conduits for that information will be private companies rather than public libraries. "The private sector has been wildly successful in digital innovation. . . . When it comes to the cultural, historical, political, and scientific record of a society, however, the public sector needs to play a leading role."


Importance de la lecture

| No Comments

L'Honneur du Buudu, écrit par Ousseni Nikiéma

| No Comments
Sangaré Djibril, program officer de FAVL, donne son appréciation:

L'honneur du Buudu est une pièce de théâtre écrit par Ousseni Nikiéma, écrivain burkinabé. L'œuvre s'articule autour des thèmes tels que le mariage, les relations entre hommes et femmes, le respect des coutumes.  

honneur 1.JPGYamba et Kouri sont deux étudiants, ils habitent dans la capitale du Burkina. Ces deux jeunes s'aimaient beaucoup. Ils ont décidé de se rendre au village pour poursuivre les procédures coutumières afin de planifier leur mariage. La délégation des amis de Yamba conduit au village de Bayir était composée de Said, Dramane et Yamba lui-même. Une fois à Bayir, ils furent bien accueillis par Bayir Naba, le Chef de village de Bayir. En présence de Bendré, le musicien du village, Yamba et sa délégation donnent les raisons de leur présence à Bayir: l'engagement pour un futur mariage entre Yamba et Kouri. Les deux familles, celle de Yamba et celle de Kouri, étaient présentes. Le Chef du village a expliqué l'importance de cette union entre Yamba et Kouri. Il ajouta que ce projet de mariage n'est pas une affaire entre les deux mariés, mais c'est une union entre les deux familles.

Cependant, ce projet de mariage ne serait qu'un mirage, car Yamba entretenait une relation cachée avec une dame riche nommée Téné. Cette dernière a eu une grossesse dont l'auteur était Yamba. Quand Kouri apprit cette nouvelle, elle fut complètement bouleversée. Le projet de mariage fut annulé.

Ce livre est très riche en enseignement sur les étapes à suivre pour faire le mariage traditionnel chez les les Moiga. L'auteur a introduit quelque vocabulaire moore (langue locale parlée au Burkina) dans le texte y compris le nom de certains personnages comme Pougkiéma, Buud Kasma. L'application de cette technique est à encouragé, car elle permet de mettre en valeur les langues locales.   
avis recrutement FAVL 2015.JPG

I.    CONTEXTE

Friends of African Village Libraires -Burkina (FAVL-BF) est une organisation à but non lucratif basée à San José en Californie, Etats Unis, depuis  2001. Au Burkina Faso, elle exerce officiellement depuis 2007, sous l'arrêté n°2007-13/ MATD/SG /DGLPAP/DOASOC  du 15 Février 2007. Jusqu'à présent, elle a mené à terme depuis lors 13 projets de bibliothèques dans 6 Provinces au Burkina Faso.

Dans le cadre du Programme Béoog Biiga Phase II (BBII), FAVL-BF en partenariat avec le Catholic Relief Services (CRS) fournira une assistance technique dans l'implantation et la gestion  de 20 bibliothèques communautaires dans les provinces du Bam et du Sanmatenga. Ce projet vise à améliorer  la qualité de l'éducation des enfants d'âge scolaire à travers la lecture, susciter le gout de la lecture chez les tous petits et enfin, de rapprocher le livre du lecteur tant en milieu rural qu'urbain.

D'une durée de 04 ans (2014-2018), le projet vise à satisfaire essentiellement  trois objectifs:
(1) susciter le goût de la lecture à la communauté afin d'atteindre un excellent taux de culture lecture ; (2) assurer l'impact positif de l'accès au livre sur le développement durable ; (3)   promouvoir les talents locaux dans le domaine des arts graphiques et littéraires.

La mise en œuvre de ce projet implique plusieurs parties prenantes, à savoir le  partenaire financier CRS, par le biais du Département de l'agriculture des USA (USDA),  le partenaire technique FAVL, les autorités communales,  religieuses et coutumières, le MENA et les populations bénéficiaires. De ce point de vue une coordination du projet au niveau régionale est nécessaire pour assurer l'interface entre d'une part FAVL le partenaire technique, les parties prenantes ainsi que les bénéficiaires et d'autre part, le partenaire financier CRS.
Egalement, pour maintenir un contact permanent entre la coordination régionale et les bibliothèques au niveau communal le recrutement de deux animateurs est nécessaire.

Les présents termes de références visent à servir de base pour le recrutement du coordonnateur régional du projet et de deux animateurs.

Informations relatives au recrutement du coordonnateur régional
I.    Description du poste
Sous l'autorité de la coordination nationale, le coordonnateur régional est chargé d'assurer au quotidien, les tâches inhérentes à la préparation, aux négociations et à la mise en œuvre du projet. Les tâches du coordonnateurs s'articulent autour des axes suivants : (i) le suivi ;(ii) la coordination ;(iii) la gestion.
1.    Au titre du suivi
Le coordonnateur est chargé :
•    Superviser l'implémentation des bibliothèques dans les communes urbaines et rurales des 2 Provinces.
•    Élaborer et fournir des rapports trimestriels et annuels dont la portée et les détails sont définis au préalable ;
•    De transmettre à la coordination nationale les documents et rapports pour validation
•    D'informer et préparer  avec la coordination nationale les missions de supervisions, de suivi et d'évaluation du projet
•    De tenir informé  la coordination nationale de toutes les questions afférentes à la mise en œuvre du projet ainsi que les difficultés rencontrés et des leçons à tirer
•    De tenir des séances de travail mensuel avec les animateurs pour s'assurer du déroulement efficace des activités

2.    Au titre de la coordination
Le coordonnateur est chargé :
•    Coordonner les activités des animateurs dans les provinces du Bam et du Sanmatenga
•    De consolider et soumettre les plans annuels d'activités à la coordination nationale pour validation
•    De veiller à la mise en œuvre du programme d'activités des animateurs
•    D'exécuter toutes les autres tâches qui lui seraient confiées  dans l'intérêt du projet
•    Veillez à la bonne marche des concours de lecture et des camps de lecture
•    Travaillez à la visibilité et à la fréquentation des bibliothèques.

3.    Au titre de la gestion
Le coordonnateur régional est responsable des ressources, de leur organisation, de leur utilisation et de l'articulation du projet avec les structures communale et les Responsables d'éducation  au niveau régional. Dans ce cas il est chargé :
•    D'assurer la gestion des ressources (humaines, financières, matérielles) et la gestion administrative du bureau régional
•    D'assurer les payements réguliers des factures liées au bureau régional

III.    Profil de candidature
a.    Etre titulaire d'un BAC + 2 en sciences sociale/économie / gestion de projet/lettres modernes et ou équivalent.
b.    Maitriser les outils tels que le cadre logique, le planning opérationnel, le suivi
c.    Avoir des connaissances sur la problématique de la lecture et de l'éducation au Burkina Faso
d.    Justifier d'une expérience d'au moins deux(02) ans dans une ONG ou dans un poste similaire.
e.    Avoir une bonne connaissance des règles de procédures de gestion de projet
f.    Les atouts ci-après seront évalués/appréciés au cours des entretiens :
g.    Avoir une bonne connaissance du français, de même qu'une bonne aptitude à communiquer oralement et verbalement aussi bien avec les acteurs du projet que la hiérarchie et les collègues
h.    Avoir une bonne connaissance des logiciels courants (Word, Excel, power point et autres outils de communications)
i.    Avoir des capacités d'organisations et d'animation d'une équipe et à entretenir des relations de partenariat avec les autres intervenants :
j.    Etre capable de travailler sous pression.
k.    Etre apte à effectuer de fréquent déplacement à moto dans la zone d'intervention du projet
l.    Parler couramment le Mooré pourrait être un atout.

IV.    Lieu d'affectation
Le candidat retenu sera affecté à Kaya..

Informations relatives au recrutement des deux animateurs
I.    Description du poste
Sous la supervision du coordonnateur régional, les animateurs auront pour tâches :
•    Fournir des rapports mensuels des activités des bibliothécaires au coordinateur régional
•    Superviser  les activités des bibliothécaires
•    Animer des activités dans les bibliothèques
•    Animer les camps de lecture
•    Rapprocher les livres des lecteurs
•    Promouvoir les bibliothèques
•    Visiter chaque semaine les bibliothèques dans sa zone d'intervention à moto
•    Superviser les concours de lecture
•    Prendre des photos.

II.    Critères de sélections
•    Etre titulaire du BEPC
•    Avoir une bonne connaissance de la problématique de la lecture au Burkina Faso
•    Avoir une bonne capacité communicationnelle en français et en Mooré
•    Avoir au moins une année d'expérience à un poste similaire
•    Avoir une bonne santé
•    Avoir une bonne connaissance des logiciels courants (Word, Excel, power point et autres outils de communications)
•    Avoir des capacités d'organisation et d'animation d'une équipe et à entretenir des relations de partenariat avec les autres intervenants :
•    Etre capable de travailler sous pression.
•    Avoir des connaissances dans la prise de photo pourrait être un atout

III.    Lieu d'affectation
Les animateurs seront affectés à Kaya et à Koungoussi

C. Dossier de candidature
1. Composition du dossier
Les candidats aux différents postes doivent envoyer les dossiers suivants :
•    Une lettre de motivation adressée au Représentant National de FAVL-BF
•    Un curriculum vitae daté et signé
Les documents suivants seront demandés aux candidats retenus :
•    Une copie légalisée du diplôme demandé
•    Une copie  légalisée de la CNIB
•    Une copie légalisée  des différentes attestations
•    Un casier judiciaire  daté de moins de 03 mois
•    Un certificat de visite et de contre visite daté de moins de 03 mois

2. Durée du contrat
La durée du contrat est de cinq (5) mois renouvelable avec un essai de 3 mois. Cependant, il serait évalué à la fin du premier trimestre et la reconduction de son contrat sera subordonnée à une évaluation des performances jugées acceptable par FAVL.

3. Procédure de recrutement
Les différentes phases du recrutement comportent : la présélection sur dossier ; un test écrit suivi d'un entretien avec un jury.  Les dossiers de candidature sont recevables par mail à l'adresse favlrecrutement2015@gmail.com du 21 avril au 10 mai 2015 à 0 h 00 mn avec en objet  le poste.

NB : Seuls les candidats présélectionnés seront contactés

Dounko writes:

J'ai assisté à la séance de travail des filles participantes du projet EIFL à la bibliothèque villageoise de Béréba le samedi 11 avril 2015. Ce fut une joie totale pour moi de constaté le plaisir de celles qui ont pu créé leur compte faceboock. Elles étaient heureuse de voir des invitations d'amis sur Facebook. Je me suis joint aux facilitateurs pour assister celles qui avaient toujours des difficultés de leur propre compte faceboock par défaut de portable personnel.  Les facilitateurs chargés d'apprendre ces nouveaux outils sont aussi content de leur travaux. Apres les avancés très remarquables dans les séances de discussions, ce fut la création de leur propre comptes et la création des livres. Aux dire de Koura Ivette la bibliothécaire, certaines d'entre elles ont commencé la rédaction de leur livre sur leur propre termes choisi.  Cela signifie que le projet se porte bien. J'ai encouragé les filles pour les efforts consentis pour l'apprentissage.

eifl bereba 2 sm.jpg

Got this nice little report and photo from Boni Library. St. Jude's Church in Cupertino and FAVL friend Matt Powers and his family helped to establish the library about six years ago.  Still going strong despite several changes in librarian.

La bibliothèque village de Boni fait la fierté des tous petits du dit village. Située au centre du village, elle est le lieu de convergence de la population les jours non ouvrables. Enfants et jeunes y vont pour acquérir le savoir. Ce savoir offert par FAVL et les donateurs n'est autre que la lecture en implantant les bibliothèques villageoises. En plus de la lecture, il y a des jeux de société qui donnent envie de fréquenter les bibliothèques. Comme un adage le dit '' l'appétit vient en mangeant''. Ces jeux pour petits contribuent  la fréquentation des lieux par les enfants. Ceux-ci sont venus regarder les images, lire un peut et terminent par les jeux qui les attirent beaucoup. Selon le bibliothécaire une dizaine d'enfants vient chaque jour pour l'utilisation du savoir cette bibliothèque.

Soutenons ce geste car la lecture c'est l'ouverture d'esprit.

Ces jeunes enfants sont fiers d'avoir un endroit idéal comme celui-ci.

jeux pour enfant a la bibliotheque Boni sm.jpg


Children reading: What FAVL is all about

| No Comments
I love this photo that regional coordinator Alidou Boue shared on Facebook.  Notice the books they are reading. One is Lacey Goodloe's RWA book on riddles. Produced by FAVL!  Another two were produced in the Houndé multimedia center that FAVL implemented with grant from Rotary International. Click on picture for larger size.

reading in FAVL library 2015.jpg

FAVL-EIFL girls health clubs (using smartphones) progressing

| No Comments
A report from Bondé Soussounouvo, librarian on Boni library in Burkina Faso on the sessions held in February 2015 (you can use Google translate to get the idea!)

halidou soussounouvo boni eifl feb 2015.jpgDurant le mois de février,nous avons mené quatre séances de discussion avec les filles du projet EIFL.  La première séance a eu lieu le dimanche 1 février. En présence de 9 filles, nous avons terminé le chapitre sur la malnutrition. Pour ce chapitre, le sous thème était le signe de la malnutrition des enfants. Le marasme et le Kwashiorkor qui sont deux signes majeurs ont été bien expliqué par l'agent de santé. Les filles n'ont pas eu du mal à bien répondre aux questions qui ont été posé à la fin de la séance. Nous étions satisfaites et selon les témoignages, des uns et des autres, le chapitre a été bien terminé. Malgré  le retard,nous avons bien compris.

eifl meeting in koumbia feb 2015.jpgLa 2e séance de discussion a eu lieu le dimanche 8 février et 7 filles étaient présentes. Le chapitre sur le paludisme a été abordé. Qu'est-ce que le paludisme? Comment se transmet-il? Comment peut-on l'éviter?  A propos de la première question,l'agent de santé  a expliqué que le paludisme était une maladie du à  un parasite,le plasmodium qui est transmis par la moustique. Quand à la deuxième question, il dit que le paludisme se transmet par la piqure d'un moustique appelé anophèle femelle. La troisième, il a donné des solutions comme dormir sous une moustiquaire, éviter la stagnation des eaux au tours des concessions. Bondé Pauline,l'une des participantes affirme que la discussion a été bonne,car les explications de l'agent ont été claires. 

La 3e séance s'est tenu le dimanche 15 févier à 15h. Nous avons discuté sur la reproduction. Avant de commencer, l 'agent de santé a posé quelques questions: Quel changement de ton corps as-tu remarqué ? Est-ce que la puberté commence au même age chez tout le monde ? En présence de  6 filles, l'agent de santé a expliqué comment comprendre ,incluant les changements du corps,ensuite la maitrise du cycle menstruel, et enfin,la connaissance de l'anatomie des appareils génitaux masculin et féminin. Les filles suivaient avec une attention particulière, ce qui motiva le facilitateur à donné plus d'explication.

La 4e séance a été consacrée sur la fin du chapitre concernant la reproduction. 6 filles ont répondu présentes. Nous avons parlé du système reproductif de la femme. Ils s'agit des organes génitaux de la femme. L'agent de santé n'a pas hésité à insister sur cette partie,malgré que les filles s'éclataient de rire. L'agent de santé a ré-expliqué de nouveau le cycle menstruel et comment chacune doit faire pour calculer ses cycles. A la phase des questionnaires,les filles étaient un peu timide mais,cette timidité n'est pas due à la non-compréhension du chapitre,mais à leur pudeur.   Le chapitre vient à point nommé en ce moment ou nous traversions des périodes sexuelles qui méritaient d'être éclairé. Nous sommes satisfaites.


FAVL Ghana report for 3rd and 4th week of March

| No Comments
ps.JPGInteresting activities took place in the various FAVL libraries which caused a great increase in the number of users.

At the Sumbrungu community library, the coordinator organized group reading with the children, storytelling, and puzzles fixing, and other activities. Some of the books we read were; Fati and the Green Snake, The Lucky One and Ghana@50. The coordinator motivated each child that participated by giving a pencil to each. There were 10 children that participated in the reading. This exercise brought many children to the library during the fourth week of March at the Sumbrungu library.

At the Gowrie library, both children and young adults organized themselves and assisted the librarian in cleaning the library after the dusty weather has passed, after which they played ludo, had a group reading with the librarian and then had their library hour. Most of the children and young adults at the Gowrie library keep asking me any time I visit them for a football. They say, football is a game that most of them like to play, so if they get one football in their library, more users will patronize the library because of the ball.

At the Sherigu library, normal activities of reading, learning and group readings took place during the fourth week. They once again reminded me about the damage state of their books; I assured them to be patient as plans are underway to get them some.

In all, FAVL-Ghana has performed quite well for the Month of March 2015 and will hopefully continue to do so in the coming month.
interview lycée provincial de Sebba.JPGVoici quelques interviews au lycée  dans le village de Sebba, où FAVL veut implanter une bibliothèque:

Je m'appelle Lankouandé Cheick, je suis en classe de 3e. La bibliothèque nous permet de développer notre connaissance. Je trouve du plaisir en lisant. L' oeuvre récente que j'ai lue c'était une bande dessinée dont le titre est Barbara.

Je suis Sanogo Safiatou, élève en classe de 3e. La bibliothèque nous permet de nous cultiver.
Elle nous permet d'améliorer notre français. J'ai lu récemment le livre intituler: La Sirène et le
Roi Eléphant.


Je me nomme Mirama Boureima. Je suis en classe de 3e. La bibliothèque est très importante car elle nous permet d'enrichir notre français. En lisant les livres et les romans, cela nous permet de bien parler. Parmi les romans que j'ai eu à lire, les plus récents sont : Sous l'Orage de Seydou Badjan et Soudjata ou l'épopée du Manding de Djibril Tamsir Niane.

Mon nom c'est Dombougougou Corneil. Je fais la classe de 3e. La bibliothèque est très importante pour nous les élèves. Pour nos exposés, on peut y trouver les romans qui sont au programme. La bibliothèque est également importante pour ceux qui sont en classe d'examen. Moi personnellement j'aime la lecture. J'ai lu récemment Candide ou l'Optimiste de Voltaire, L'Enfant Noir de Camaralye.

Moi c'est Rachide Amidou, élève en classe de 4e. A part les manuels scolaires qu'on nous donnent au lycée, je n'ai pas encore lu de roman.
The Global Mitzvah Program of Temple Emanuel in Kensington, Maryland has decided to donate funds to purchase necessary furniture for the planned Sebba Community Library.

Temple members David, Sali and Ethan Greeley have dedicated themselves to raising funds to build, equip, and staff the very first community library in the village where Sali grew up and still has family members living.  Ethan's Bar Mitzvah Project-Books for Burkina will be a significant fundraising event for the library. The library would service Sebba and the surrounding 20 or so villages in this northern part of the country, dominated by the Fulani ethnic group and predominantly Muslim population. Sebba is the capital of Yagha Province, with a population of about 4,500 people. The enrollment rate in the province is among the lowest in the world, with only about 45% of school-age children attending school. 31% of students drop out before finishing primary school and very few Burkinabè in the area have at least some secondary education (with the rate for boys being more than 3 times that for girls).

While the government of Burkina Faso has expanded primary and secondary school access rapidly in the past two decades, little progress has been made in promoting reading. There are few libraries in the country, and remote communities like Sebba (about five hours drive from the capital city of Ouagadougou) have limited access to books and newspapers. Town leaders are convinced that a community library can (1) help children become better readers and improve school performance, (2) further develop adult literacy skills, and (3) provide essential  information for rural residents (e.g., farming, health ,information, small business).

In 2014, the Greeley family contacted residents of Sebba village to determine whether a community library would be a welcome project for the village. After  the village leaders agreed to donate a building, the Greeleys developed a partnership with Friends of African Village Libraries (FAVL) to establish and maintain long-term support for the library.  The plan is to officially open the new Sebba Community Library in October, 2015.

FAVL budget income and expenses in Ghana

| No Comments
FAVL is committed to transparency in its finances.  Here is a financial statement of income and expenses for all activities in Ghana for 2013 and 2014.


FAVL budget income and expenses in Burkina Faso

| No Comments
FAVL is committed to transparency in its finances. Here is a financial statement of income and expenses for all activities in Burkina Faso for 2013 and 2014.

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID